Les impayés évoluent au même rythme que les crédits bancaires

Publication: Mis à jour:
Imprimer

FINANCEMENT - Les impayés bancaires ont encore augmenté. En effet, les dernières statistiques de Bank Al Maghrib indiquent une hausse de 4,3% des créances en souffrance, soit un total de 61,9 milliards de DH à fin mars dernier. Cette hausse provient surtout des impayés des sociétés financières qui ont augmenté de 47,7% pour atteindre 955 millions de DH.

La sinistralité du portefeuille des ménages a également connu une importante hausse. Pour cette clientèle, les créances en souffrance ont grimpé de 10,1% pour s’établir à 23,1 milliards de DH, contre 0,4% pour les entreprises non financières privées. Avec une progression moins importante dans le total des impayés, les créances en souffrance des entreprises restent, toutefois, élevées avec 37,8 milliards de DH.

crédits bancaires

En dépit de cette montée des créances en souffrance, les banques n’ont pas resserré le robinet. En effet, le rythme de progression du crédit bancaire s'est élevé à 4,5% en mars 2017, contre 3,7% un mois auparavant.

Cette évolution s’explique essentiellement par l’accroissement des crédits à l’équipement (+6,3%). Les crédits immobiliers suivent la même tendance. Ils ont augmenté de 4,2% en mars après une hausse peu significative de 0,6 % enregistrée un mois auparavant. Les crédits à la consommation, eux, ont enregistré une progression de 4,4% en mars dernier.

LRE AUSSI:

Suggérer une correction