Elle rêve de devenir sénatrice: Amina Mabizari, algérienne d'origine, admise dans 7 universités américaines prestigieuses

Publication: Mis à jour:
FGFG
Twitter/elsikhighstuco
Imprimer

Une Américaine âgée de 18 ans, fille d'immigrés algériens aux Etats-Unis, a été acceptée dans 7 des 8 universités américaines prestigieuses du groupe Ivy League, dont celle de Princeton et de Columbia. Selon le quotidien Houston Chronicle, basé au Texas (Etats-Unis), aucun autre étudiant texan n'a réussi depuis des années la performance de Mabizari Amina.

Amina révèle avoir postulé dans les 8 universités du groupe Ivy League "par peur de ne pas être acceptée nulle part". Elle a fini par être admise dans ... 7 d'entre elles.

Quelques jours après avoir postulé, Amina a reçu une lettre d'acceptation de l'université de Yale. Les bonnes nouvelles se sont rapidement succédées et cette étudiante recevait alors des lettres similaires de la part des universités de Princeton, de Columbia, de Cornell, Brown, Dartmouth ensuite celle de Pennsylvania.

L'université à ne pas lui avoir envoyé une lettre d'acceptation est celle de Harvard, l'ayant placé sur une liste d'attente. A en croire le quotidien Houston Chronicle, mardi 02 mai 2017, chacune de ces universités n'accepte chaque année que 5 à 15% des candidats afin de ne sélectionner que les meilleurs d'entre eux.

"C'est drôle, maintenant que je suis acceptée dans la plupart de ces universités, de repenser à la raison pour laquelle j'ai postulé pour autant d'établissement", fait-elle remarquer, amusée.

Il n'est pas non plus habituel que la commission scolaire dont fait partie l'école de Amina, Alief ISD (Independent School District) de Houston, soit autant représentée dans ces universités prestigieuses, affirme-t-elle. Selon le même quotidien, seulement un seul étudiant d'Arlington, au Texas, a été accepté ces 6 dernières années et un étudiant de Houston lors des quatre dernières années.

Devenir sénatrice

Amina a parcouru un long chemin depuis son enfance, lorsqu'une enseignante de la maternelle expliquait à la mère de cette étudiante qu'elle était "l'élève le moins performant de la classe, trouvant des difficultés à lire et identifier les lettres".

De quoi pousser Amina et sa maman à passer de longues heures à lire en anglais pour progresser et finir par devenir "la meilleure élève" aux yeux de son enseignante.

Ses prouesses ne faisaient que commencer. Une année plus tard, elle a été classée comme "douée et talentueuse" à l'issue d'examens de son école. Poursuivant ses efforts, elle a fini par devenir présidente d'une association de conseil des étudiants de Texas qui supervisait environ 1.300 écoles dans la région.

Amina, sur les pas de ses frères et soeurs, en passe de devenir médecins, aspire aujourd'hui à faire de la politique. Elle rêve de rejoindre la faculté de droit et devenir sénatrice aux Etats-Unis.

Dans sa déclaration à Houston Chronicle, elle dit ainsi être reconnaissante pour la commission scolaire Alief ISD. Sa conviction
? "Ne vous dîtes jamais que vous êtes moins bon que d'autres personnes venus d'autres régions. Vous êtes aussi capable de quiconque", conclut-elle.

LIRE AUSSI: L'Algérienne Amel Mohandi sélectionnée par les USA parmi les lauréats du prix "Emerging Young Leaders Award"

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.