1500 vies perdues chaque année sur les routes tunisiennes

Publication: Mis à jour:
ROAD TUNISIA
Godong via Getty Images
Imprimer

Les accidents de la route coûtent 800 millions de dinars chaque année à la Tunisie outre le nombre important des victimes avec 1500 personnes tuées par an, selon l’association tunisienne de la prévention routière. A cet égard, 97% des accidents de la route sont dus au comportement des conducteurs et 50% d’entre eux sont causés par des jeunes.

Le président de l’association Afif Frigui a souligné lors d’une conférence de presse tenue mardi, l’importance de la ceinture de sécurité, notant la nécessité de réduire les accidents à l’instar de ce qui s’est passé dans les pays développés comme la France où le nombre des accidents est passé de 18 mille à 3500 accidents par an, malgré l’augmentation du nombre des véhicules sur ses routes.

LIRE AUSSI: La ceinture qui vous sauvera d'une amende, mais pas d'un accident

“Les piétons et conducteurs devront adopter un comportement responsable puisque le rôle de l’Etat se limite à organiser le trafic routier pour garantir la sécurité des citoyens”, a indiqué de son coté, l’ancien président de l’organisation de la prévention routière internationale, José Miguel Fragoso.

Par ailleurs la Tunisie abritera du 3 au 7 mai, le 13ème congrès de l’organisation internationale de prévention routière sur le thème “la gouvernance des routes” avec au programme la participation de 300 experts et spécialistes arabes et internationaux dans la sécurité routière venant de 40 états, d’après le président du congrès et ministre de l’équipement, de l’habitat et de l’aménagement territorial, Mohamed Salah Arfaoui.

Le congrès sera une occasion pour s’inspirer des efforts de certains pays européens et arabes qui ont pu réduire de 50% le nombre des accidents, a-t-il dit au cours de la conférence.

LIRE AUSSI: Pourquoi et comment la route en Tunisie est dangereuse ? La carte de Targa Consult (Graphiques)

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Le Tunisien et la Route
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction