À Paris, le Maroc fait la promotion de ses jeans écolo

Publication: Mis à jour:
DENIM PREMIERE VISION PARIS
A Paris, le Maroc fait la promotion de ses jeans écolo | Denim Première Vision
Imprimer

TEXTILE - Au Maroc, le blue jean se met au vert. La tendance éco-responsable touche désormais l'industrie du textile, et notamment du denim, où les industriels sont appelés à revoir leur manière de faire pour intégrer la dimension "verte" dans leur chaîne de production.

Présent lors du salon Denim Première Vision, qui s'est tenu les 26 et 27 avril à Paris, le Maroc a ainsi fait valoir son expertise en matière de durabilité de sa filière jean. Selon la chaîne Euronews, qui a réalisé un reportage à ce sujet, "13% des exposants étaient issus des meilleures entreprises marocaines de jean, choisies par le centre de promotion des exportations Maroc Export".

Vêtement le plus porté dans le monde, le jean est aussi l'un des habits les plus polluants de l'industrie du textile. Sa production nécessite en effet des centaines de litres d'eau par pièce, sans parler des pesticides utilisés pour la culture du coton et les différents produits chimiques qui servent à teindre le tissu ou à le délaver.

Éco-responsabilité

Depuis une dizaine d'années, plusieurs entreprises ou marques de vêtements ont ainsi pris conscience du risque écologique posé par la production de jeans et créé des collections éco-responsables. Le géant américain Levi's a été l'un des pionniers en lançant dès 2006 une collection en coton bio, suivi par la marque française Bonobo ou l'enseigne de prêt-à-porter suédoise H&M. Cette dernière entend par exemple utiliser 100% de coton bio ou recyclé en 2020.

Au Maroc, la création en 2014 du Moroccan Denim Cluster (MDC) a permis d'insuffler cette tendance écolo à l'industrie du textile, encore timide sur la question du développement durable. "Le cluster offre le climat convenable pour la création de certaines solutions au niveau des entreprises du secteur", explique au HuffPost Maroc Meryem Rachdi, directrice du MDC. "Nos actions vont de la promotion à la formation en passant par la veille technologique et d'information au profit de ces entreprises pour qu'elles mettent en place des actions innovantes".

Le cluster forme, par exemple, les industriels du textile aux normes écologiques, en expliquant aux entreprises comment elles doivent fonctionner pour obtenir telle ou telle certification d'éco-responsabilité.

"Nous travaillons aussi sur des projets d'innovation, comme l'intégration du coton recyclé dans la fabrication des jeans. Nous avons ainsi accompagné deux entreprises sur des collections 'éco-design', un concept qui était méconnu ou se pratiquait d'une manière assez primaire", précise la responsable.

Techniques innovantes

L'entreprise marocaine New Wash a par exemple lancé une ligne de jeans écolos baptisée "Koala", avec des procédés de fabrication et de lavage écologiques. Le duo de stylistes français Marithé + François Girbaud a également travaillé au Maroc sur une collection qui s'appuie sur une technique de délavage au laser et permet d'économiser jusqu'à 97,5% d'eau.

"Je pense que le Maroc a pris conscience qu’il fallait faire quelque chose. Lors de la COP22, on a présenté pas mal de choses avec des machines laser et je crois qu'ils ont été à l'écoute tout de suite", raconte au micro d'Euronews Marithé Girbaud lors du salon du denim dans la capitale française.

"L'objectif, c'est d'optimiser l'utilisation de la matière avec des logiciels innovants, de travailler sur des méthodes de délavage qui consomment de moins en moins de ressources hydriques et de produits chimiques et de valoriser les fibres écologiques pour les tissus et vêtements", explique Meryem Rachdi. "On insiste par exemple sur l'utilisation de fibres nouvelles comme le lyocell, qui durent dans le temps et ne nécessitent pas la même utilisation d'eau que le coton".

Une vingtaine d'entreprises marocaines, plusieurs institutions et écoles de textile et d'habillement travaillent ainsi en collaboration avec le ministère de l'Industrie pour faire du secteur du denim au Maroc une filière éco-friendly, davantage soucieuse de son impact environnemental.

Le cluster travaille actuellement sur la création d'un laboratoire de denim haute technologie, en partenariat avec le centre technique du textile et de l'habillement (CTTH) à Casablanca, afin de créer une plateforme d'innovation dédiée aux entreprises dans le secteur du délavage.

LIRE AUSSI: RSE: Et si les entreprises marocaines de textile-habillement se mettaient au vert?