L'AFP annule une dépêche présentant Marine Le Pen comme descendante du prophète Mahomet

Publication: Mis à jour:
MARINE LE PEN
Marine Le Pen, French National Front (FN) candidate for 2017 presidential election, poses prior to an interview on the prime time evening news broadcast of French TV channel TF1, in Boulogne-Billancourt, near Paris, France, May 2, 2017. REUTERS/Charles Platiau | Charles Platiau / Reuters
Imprimer

INSOLITE - À quelques jours de l'élection présidentielle française, le couac n'a pas dû faire sourire dans les rangs du Front national. Titrée "Marine Le Pen descend de Mahomet, Emmanuel Macron d'Hugues Capet", une dépêche AFP a été retirée moins d'une heure après son envoi, comme l'indiquent plusieurs médias électroniques ayant relayé l'information et ayant supprimé par la suite le contenu de leurs pages.

Surprenante par son contenu, la dépêche s'appuyait sur le témoignage du généalogiste français Jean-Louis Beaucarnot. Ce dernier "prépare un article sur les finalistes de la présidentielle pour La Revue française de généalogie", précisait la dépêche supprimée depuis. Extrait:

"À 100% bretonne par son père, Marine Le Pen n’en a pas moins, par sa mère, Pierrette Lalanne, des ancêtres variés et parfois surprenants, a déclaré le généalogiste mercredi. Du côté de sa grand-mère maternelle, on trouve ainsi "une famille Foulquier, dont les aïeux étaient marchands au XVIIe siècle à Pousthomy" (dans l’Aveyron). En remontant la lignée figure une certaine Anne de Roquefeuil, par laquelle "elle descend du roi de France Louis VI le Gros, des rois d’Angleterre -par Henri II et Aliénor d’Aquitaine- mais aussi des anciens rois d’Espagne et, par ces derniers, des Omeyyades d’Andalousie, des califes de Damas et, à la 50e génération… de Mahomet lui-même !", assure Jean-Louis Beaucarnot.

Si pour Emmanuel Macron, la dépêche indique qu'il "descend du fondateur de la dynastie des capétiens, Hugues Capet", elle se poursuit par une citation étonnante : "Dans l’ascendance d’Emmanuel Macron, on note également quelques patronymes pittoresques, comme Dugland, Courtecuisse ou Nibard, ainsi qu’une belle et longue lignée de… Bosseur, à Launoy, dans l’Aisne", aurait ainsi relevé Jean-Louis Beaucarnot

Joint par le quotidien français 20 minutes, l'AFP "explique que la dépêche était au stade «de brouillon» et qu’elle a été publiée par erreur. À la question "est-ce que cette dépêche est vraie ?", l’AFP n’a pas souhaité répondre, avançant "que ce n’était pas la question".

Même explication avancée au site de la station radiophonique française Europe 1, l'agence indiquant "une version validée par erreur" mais aussi un manque de "mise en perspective à J-4 du second tour".

Quand les réseaux sociaux relaient la non info

L'information en a dérouté plus d'un, et les commentaires n'ont pas tardé à fuser sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, le prénom Mahomet (francisation du prénom du prophète Mohammed) se retrouve même dans les trending topics (TT) de la journée, au même titre que "Debat2017 (attendu ce soir entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron), #libertedelapresse (dont la journée mondiale est célébrée aujourd'hui), ou encore ASMJUV (l'AS Monaco affrontant la Juventus Turin ce soir).

Sans surprise, les tweet parodiant la fausse info se sont aussi faits nombreux:

LIRE AUSSI: