Le Hamas dit accepter un État palestinien limité aux frontières de 1967

Publication: Mis à jour:
HAMAS
Hamas leader Khaled Meshaal gestures as he announces a new policy document in Doha, Qatar, May 1, 2017. REUTERS/Naseem Zeitoon | Naseem Mohammed Bny Huthil / Reuters
Imprimer

PALESTINE - Le mouvement palestinien Hamas a modifié lundi soir, pour la première fois de son histoire, son programme politique en acceptant notamment un État palestinien limité aux frontières de 1967.

Dans le document en arabe et en anglais rendu public que le mouvement a adjoint à sa charte rédigée en 1988, le Hamas estime que "l'établissement d'un Etat palestinien entièrement souverain et indépendant dans les frontières du 4 juin 1967, avec Al Qods pour capitale, (...) est une formule de consensus national".

Le document, décliné en 42 points et mis en ligne sur le site du Hamas au moment même où débutait à Doha une conférence de presse du chef du Hamas en exil, Khaled Mechaal, insiste aussi sur le caractère "politique" et non religieux du conflit du mouvement palestinien avec avec Israël.

Il affirme que le Hamas est "en conflit avec le projet sioniste et non avec les juifs en raison de leur religion". Cette annonce intervient à 48 heures de la première rencontre entre le président américain Donald Trump avec son homologue palestinien Mahmoud Abbas.

Une annonce qui cependant ne semble pas annoncer le début d'une baisse des tensions avec Israel, selon le journal Le Monde, qui précise que "le bureau du premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a déjà qualifié le nouveau document du Hamas de "mensonger"".

LIRE AUSSI: