Reconnaissance de l'État: Des écoles décrochent enfin le sésame

Publication: Mis à jour:
NEACLARGE5701
DR
Imprimer

ENSEIGNEMENT - Fini le casse-tête de la reconnaissance pour certaines écoles et universités privées. Après plusieurs années d’attente, le département de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a enfin accordé la reconnaissance de l’État à certains établissements et universités privés, crées dans le cadre d’un partenariat avec l'État. Il s’agit de de l'École de Management (ESCA), de l'École centrale de Casablanca et de l'École supérieure d'architecture de Casablanca.

Des universités privées comme celle de Marrakech et l'Université Mohammed VI des sciences de la santé sont désormais reconnues. Idem pour l'Université internationale Zahraoui des sciences de la santé, de l'Université Internationale de Casablanca et l'Université Internationale d'Agadir.

Avant cette nouvelle vague de reconnaissance, seuls les étudiants de l’Université Internationale de Rabat pouvaient prétendre à l'équivalence de leur diplôme. Notons aussi que la reconnaissance n'est valable que pour une période de 5 ans renouvelable.

Cela dit, ces établissements privés auxquels la reconnaissance a été accordée pourront désormais délivrer des diplômes équivalents à ceux du public.

Toutefois, seuls les étudiants inscrits cette année pourront en bénéficier. Les diplômés des années précédentes devront prendre leur mal en patience puisque la loi n’est pas rétroactive.

De même, la liste des établissements qui attendent toujours leur tour est longue. En effet, le nombre d’écoles privées potentielles s’élève à 212. Elles doivent se plier à des critères très stricts pour décrocher ce sésame qui leur garantit plus de crédibilité. Elles doivent notamment accueillir un effectif de 400 étudiants et veiller à ce que 60% de la charge horaire annuelle soit dispensée par des enseignants permanents.

LIRE AUSSI:
Filed by Hajar Benezha