Le prix "Fatima Fihriya", une tradition annuelle pour célébrer les femmes qui se distinguent dans les deux rives

Publication: Mis à jour:
SD
Ministère de la femme
Imprimer

La ministre de la femme, de la famille et de l'enfance, Naziha Laabidi a souligné, samedi, à Kairouan que le prix "Fatima Fihriya" lancé par le ministère à l'occasion de la journée internationale de la femme deviendra une tradition annuelle pour récompenser les femmes qui se distinguent dans les deux rives à travers des réalisations scientifiques ou en occupant des postes de responsabilité au sein de la société.

Laabidi a déclaré à l'agence TAP, lors de la cérémonie de remise des prix, que cette récompense internationale lancée pour la première fois, a pour but de promouvoir les droits des femmes.

De son côté, Ali Ben Said, membre au sein de l'association de la Sauvegarde de la ville de Kairouan a affirmér que ce prix est un hommage à Fatima Fihria, originaire de Kairouan et qui a vécu au Maroc où elle édifia, au 9e siècle, la mosquée el-Qaraouiyyîn (à Fès) qui fait fonction aussi d’université et qui est reconnue comme étant la plus ancienne université dans le monde, encore en activité.

Lancé par le ministère de la femme en collaboration avec l'association MED 21 de Tunis et l'Institut de Culture d'Islam de Paris, le prix rend hommage à cette femme oubliée par les générations en Tunisie et dans le monde arabe, a ajouté Ben Said, annonçant que le prix sera organisé chaque année en Tunisie, au Maroc et en France.

Voici les lauréats pour cette première édition:

- Prix de la "Rive Sud" a été décerné à l'Egyptienne Moushira Khattab, ancienne ministre de la famille et proposée par l’Egypte pour le poste de directeur général de l’Unesco

– Prix de la "Rive Nord" a été attribué à Esther Fouchier, Française, présidente du Forum femmes Méditerranée.

- Prix du "Maghreb arabe" a été décerné à l'actrice tunisienne Mouna Noureddine et à la tunisienne Leïla Bengacem active dans le domaine de l'entrepreneuriat.

-Prix de Kairouan décerné à Halima El Faïz.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.