Les bienfaits insoupçonnés de la danse sur votre cerveau (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

DANSE - Ce samedi 29 avril, c'est la journée internationale de la danse. La danse, un sport, un art, c'est en tout cas bon pour la santé, pour le cœur et pour le corps, ça tout le monde le sait.

Mais ce qu'on ignore souvent, ce sont tous les bénéfices de cette activité pour le cerveau. Ces dernières années, plusieurs études se sont penchées sur la question. Découvrez dans la vidéo ci-dessus six bienfaits insoupçonnés de la danse.

Par exemple, selon une étude du Collège de Médecine Albert Einstein de New York, pratiquer la danse diminue le risque d'apparition de démence sénile de 76%. Et c'est bien la seule activité qui a une influence notable sur ce phénomène. Par ailleurs, en favorisant la prise de décisions rapides (notamment pour des danses spontanées ou des danses de salon), la danse stimule l'acuité mentale. Elle nous rend donc plus intelligent.

Autre bénéfice incroyable, il s'agit d'une très bonne activité pour les malades atteints de Parkinson. Selon les résultats d'une étude menée par Gammon Earhart, spécialiste de Parkinson à l'Université de Washington, pratiquer le tango deux fois par semaine aide à accélérer la marche et diminuer la raideur des articulations.

Par ailleurs, la danse stimule la mémoire, comme l'a constaté une étude américaine parue dans la revue "Frontiers in Aging Neurosciences". L'enquête a été menée sur des personnes pratiquant la danse country, mais si ça ne vous branche pas trop, ça reste valable pour toutes les danses où il faut retenir des chorégraphies.

Danser est aussi bon moyen pour lutter contre les vertiges. Une étude publiée dans le magazine "Cerebral Cortex" a en effet révélé une modulation du cerveau des danseuses. Après plusieurs années d'entraînement, elles sont capables de résister aux sensations de vertiges en enchaînant les pirouettes, et ce grâce à un meilleur équilibre de l'oreille interne.

Enfin, la danse agit aussi sur l'anxiété comme l'a révélé l'université de Londres. Chaque patient s'est inscrit dans un cours de fitness, un cours de danse moderne, un cours de musique et un cours de maths. De chacune des possibilités, la danse moderne était l'environnement qui réduisait le plus l'anxiété.

Pour bénéficier de tous ces bienfaits, pas besoin d'être danseur étoile. Pratiquer la danse deux à trois fois par semaine, en séance d'une heure environ aura des vertus sur votre cerveau. De quoi s'approprier les mots de La Fontaine: "Vous chantiez? Et bien dansez maintenant".

LIRE AUSSI: