La très symbolique accolade entre le Pape François et le grand imam d'Al-Azhar au Caire

Publication: Mis à jour:
Imprimer

RELIGION - Le Pape François est en visite au Caire, en Égypte, ce vendredi 28 avril pour "la fraternité" et "l'unité". À cette occasion, le pontife a pu faire une accolade au grand imam d'Al-Azhar, cheikh Ahmed al-Tayeb. Un événement inédit dans la capitale égyptienne.

Pendant ce séjour censé durer précisément 27 heures, le pontife argentin est venu apporter son soutien à la minorité chrétienne cible d'attaques jihadistes. Ce voyage est le deuxième d'un pape en Egypte contemporaine, après celui de Jean-Paul II en 2000, qui avait également rencontré le cheikh d'Al-Azhar.

Peu de temps après son arrivée, le Saint-Père a rencontré le pape copte orthodoxe Tawadros et le président Abdel Fattah al-Sissi lors d'un entretien privé. Il s'est également entretenu avec le grand imam avec qui il a eu une accolade fortement symbolique.

pape

Cette visite du pontife vise effectivement à réchauffer les relations entre le cheikh Ahmed al-Tayeb et le Vatican, qui s'étaient crispées après des propos controversés en 2006 du pape Benoît XVI, semblant associer islam et violence. Il avait également appelé spécifiquement à protéger les chrétiens après un attentat suicide meurtrier contre une église copte.

"C'est un voyage d'unité et de fraternité. Moins de deux jours, mais très intense. Cette rencontre sera déjà un exemple et un modèle de paix parce que précisément ça sera une rencontre de dialogue", a expliqué le pape aux journalistes dans l'avion l'emmenant au Caire.

"Il y a une attente spéciale du fait que l'invitation est arrivée du président de l'Egypte, du patriarche des coptes catholiques et du grand imam d'Al-Azhar", a-t-il également ajouté.

Une visite sous très haute sécurité

Placée sous haute sécurité, cette visite éclair, la première dans le plus peuplé des pays arabes, intervient trois semaines après deux attaques contre des églises coptes orthodoxes qui ont fait 45 morts et ont été revendiquées par le groupe Etat islamique (EI).

Toutes les églises d'Egypte ont été placées sous haute surveillance dans la crainte d'un attentat durant le voyage du pape. Les abords de la "Nonciature apostolique", où le pape doit séjourner, étaient fermés à la circulation et sous la garde d'une forte présence policière et militaire. Près de la cathédrale, siège de l'église orthodoxe copte, des blindés étaient également stationnés.

Les jihadistes se sont engagés récemment à multiplier les attaques contre les coptes, majoritairement orthodoxes, qui représentent environ 10% des 92 millions d'Egyptiens. En décembre, un attentat suicide revendiqué par l'EI avait déjà fauché 29 personnes dans une église copte du Caire, où François se recueillera en fin de journée avec Tawadros II.

pape

LIRE AUSSI: