Oran: lancement prochain de la 2e phase de l'investissement Renault-Algérie

Publication: Mis à jour:
RENAULT ALGERIA
Employees of the French car maker Renault group work on a new production line during its inauguration on November 10, 2014, in Oued Tlelat in the south of the Algerian city of Oran. The factory is to produce the Symbol, a saloon based on Renault's Clio compact sold mainly in markets where hatchbacks are not traditionally favoured. Production is destined for the Algerian market, Africa's second largest in terms of sales, with more than 400,000 vehicles imported every year. AFP PHOTO / FAROUK BATI | FAROUK BATICHE via Getty Images
Imprimer

L’usine Renault Algérie de Oued Tlelat à Oran verra prochainement le lancement de la deuxième phase de l’investissement, réalisé dans le cadre du partenariat entre l’Algérie et le constructeur français, a annoncé ce jeudi le directeur des opérations du groupe chargé de la région Moyen-Orient Nord Afrique, Bernard Cambier, lors de la rencontre Convention sous-traitance qui a regroupé des fournisseurs d’équipements nationaux et étrangers.

Le même responsable a expliqué que l’usine subira une transformation majeure, notamment avec l’intégration de département tôlerie et peinture, ajoutant que cette opération permettra à l’usine d’occuper un espace plus important et de se doter de moyens plus performants.

Ces efforts se refléteront positivement sur la qualité des voitures fabriquées, a-t-il assuré. Le Groupe Renault entend bien accompagner l’Algérie dans sa volonté de devenir un fer de lance de l’industrie automobile sur le continent africain, a soutenu M. Cambier, tout en s’engageant à mettre au profit du partenariat avec l’Algérie la dynamique très forte de l’alliance Renault-Nissan.

Par ailleurs, le troisième modèle de véhicule qui sera fabriqué dès octobre prochain, au niveau de l’usine d’Oued Tlelet, une Renault Clio 4, de haute gamme, a été présenté aux participants.

Depuis son lancement en fin 2014, l’usine Renault d’Algérie a fabriqué plus de 80.000 voitures. En 2016, la moyenne de production est passée de 25.000 à 42.000 voitures par an, alors qu’on table à 60.000 véhicules an dès la fin 2017.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.