La réfugiée syrienne Yusra Mardini nommée Ambassadrice de bonne volonté du HCR

Publication: Mis à jour:
YUSRA MARDINI
GENEVA, SWITZERLAND - APRIL 27: Syrian Olympic swimmer Yusra Mardini, who swam to Greece from Turkey, holds a press conference after being UNHCR Goodwill Ambassador at the United Nations office in Geneva, Switzerland on April 27, 2017. After arriving to Greece, Mardini went to Germany. (Photo by Fatih Erel/Anadolu Agency/Getty Images) | Anadolu Agency via Getty Images
Imprimer

La réfugiée syrienne Yusra Mardini a été nommée jeudi Ambassadrice de bonne volonté du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), selon un communiqué publié jeudi par l'ONU.

La Syrienne, âgée de 19 ans, s'est dite "très fière" de cette nomination. Devant la presse, elle a dit vouloir sensibiliser l'opinion
publique mondiale sur le sort des jeunes réfugiés dans le monde.

En nommant Yusra Mardini comme Ambassadrice de bonne volonté, le HCR entend ainsi donner en exemple "la résilience et de la détermination d'une exilée" qui a réussi "à reconstruire son existence et à apporter une contribution positive aux communautés d'accueil".

Se félicitant de la nomination de la jeune syrienne, le chef du HCR, Filippo Grandi, a rappelé qu'elle était "une source 'inspiration qui incarne les espoirs, les craintes et le potentiel de plus de 10 millions de jeunes réfugiés dans le monde".

Lors des Jeux Olympiques de Rio 2016, Yusra Mardini a fait connaître la toute première équipe olympique d'athlètes réfugiés ainsi que la crise mondiale des réfugiés. Le Président du Comité international olympique, Thomas Bach, ne s'est pas d'ailleurs trompé quand il insiste de son côté sur ce message d'espoir envoyé à Rio à tous les réfugiés dans le monde.

Des réfugiés qui peuvent tous contribuer à la société par le talent, les compétences et la force de l'esprit humain, a-t-il rappelé.
Lors d'un point de presse mercredi à Genève, Yusra Mardini a dit espérer rentrer dans son pays natal quand la guerre sera terminée. "Les réfugiés feront partie de tout ce que je ferai", a-t-elle dit. Elle entend continuer à transmettre le message que les
réfugiés sont capables de choses extraordinaires "si seulement on leur en donne la chance".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.