Pour la première fois en 5 ans, les ventes de PC sont en hausse

Publication: Mis à jour:
DR
DR
Imprimer

Après une baisse continue depuis cinq ans, en raison de l’usage grandissant des terminaux mobiles, les ventes d’ordinateurs reprennent de légères couleurs. Selon le cabinet d’analyse des marchés, IDC, les ventes de PC sont en hausse. Le constructeur américain HP est en tête des parts de marché, suivi du chinois Lenovo, et de l’américain Dell.

Les ventes de PC (ordinateurs de bureau, ordinateurs portables et stations de travail) ont augmenté de 0,7% au premier trimestre 2017 comparativement à la même période de 2016, selon le cabinet IDC. Les analystes du cabinet IDC prévoyaient même une baisse de 1,8% pour la même période.

Même très légère, cette hausse des expéditions d’ordinateurs a de quoi surprendre les spécialistes puisqu’elle met fin à cinq années de baisse continue. "Le résultat a néanmoins représenté la première reprise (des ventes de PC) depuis le premier trimestre de 2012, alors que de nombreux utilisateurs considèrent toujours les ordinateurs comme leur premier périphérique informatique", affirme IDC.

Selon IDC, les « mêmes forces continuent à façonner le marché » des PC. "Des approvisionnements serrés de composants clés tels que les NAND (mémoires flash, ndlr) et les DRAM affectent la dynamique des stocks et ont conduit un certain nombre de fournisseurs à stimuler les expéditions pour bloquer l'approvisionnement avant de nouvelles augmentations de coûts".

"Le marché des PC traditionnels a traversé une phase difficile, avec la concurrence des tablettes et des smartphones, ainsi que l'allongement des cycles de vie qui poussent les livraisons de PC à un rythme d'environ 30% par rapport au sommet de 2011", a déclaré Jay Chou, responsable de la recherche chez IDC. La même source explique que le marché "commence un cycle de remplacement qui devrait stimuler la croissance".

Géographiquement, les "marchés matures" ont à nouveau "dépassé les marchés émergents".

"Toutes les régions ont dépassé les prévisions sauf pour les États-Unis, bien qu’ils États-Unis aient affiché une légère baisse. Malgré les tendances généralement positives, l'Asie/Pacifique (à l'exclusion du Japon) et l'Amérique Latine ont continué de voir diminuer le volume d'une année à l'autre", ajoute IDC.

HP reprend la tête

Cette hausse des ventes de PC a profité au constructeur américain HP "qui a repris la première place pour la première fois depuis le 1er trimestre 2013, après être resté plusieurs trimestres derrière le chinois Lenovo". Au 1T17, Lenovo arrive en 2e position avec une "croissance mondiale relativement modeste de 1,7%", enregistrant même "son premier déclin (4,2%) aux États-Unis depuis le troisième trimestre 2009", affirme IDC.

"Dell a pris la troisième position en progressant de 6,2%" par rapport à la même période de 2016, et a continué sa "croissance positive dans toutes les régions avec un fort volume de ventes de portables". "Dell a affiché une croissance sur tous les marchés, même si les États-Unis ont ralenti par rapport aux autres", affirme IDC.

Quant au fabricant de l’iPhone, Apple, il a gardé "la quatrième position" dans la vente d’ordinateurs et a progressé de 4,1% sur une année. Le taiwanais Acer a retrouvé la cinquième position, en croissance de 2,9%. En volumes, les ventes au premier trimestre 2017 ont atteint au total 60,328 millions d’unités, selon le cabinet IDC. Pour chacun des fabricants, ils ont été comme suit (en million d’unités) : 13,143 pour HP, 12,322 pour Lenovo, 9,573 pour Dell, 4,201 pour Apple, 4,121 pour Acer, et 16,967 pour l’ensemble des autres fabricants d’ordinateurs comme Samsung, Toshiba, ASUS, Fujitsu, Packard Bell, et Sony.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.