SOS village d'enfants Tunisie prépare déjà l'avenir: Le "village de demain" en route

Publication: Mis à jour:
DS
HuffPost Tunisie
Imprimer

Si la plupart des personnes ont déjà entendu parler de SOS village d'enfants de Gammarth, il faut savoir qu'il en existe 3 autres notamment à Akkouda, Siliana et Mahres.

S'ils ont tous la même vocation de prendre en charge des enfants sans soutien familial et en danger, certains mènent des projets pilotes afin de diversifier les modes de prises en charge. Tel est le cas de SOS village d'enfants Mahres dont Amira Manai s'occupe. Interview.

HuffPost Tunisie: Quelle est la spécificité du village SOS de Mahres?

Amira Manai: La spécificité du village de Mahres c’est qu’il représente une population hétérogène d’enfants et de jeunes qui sont répartis sur 13 maisons et 4 foyers.

De plus le village de Mahres a essayé depuis l’année 2014 l’expérience de diversifier les modes de prise en charge tels que l’intégration des enfants dans leurs familles naturelles avec un suivi et un soutien aussi bien matériel que psychologique et social. En addition, le jeunes ont été intégrés dans les internats suivant leurs spécialités d’études.

Justement si vous pouvez nous en dire plus sur ces expériences alternatives que vous avez mises en place ici au village SOS de Mahres...

Les expériences alternatives de prise en charge sont l’intégration des enfants dans leurs familles naturelles suite à notre conviction que le meilleur endroit pour un enfant est sa famille naturelle pour préserver ses droits en affection et garantir un développement harmonieux.

L’autre expérience qui est nouvelle et innovatrice est l’intégration d’une maison SOS dans la communauté. Cette maison regroupe une mère, 4 enfants et 5 jeunes qui suivent leurs formations ou études à la ville de Sfax. Cette maison a été soutenue par le voisinage, la mère a pris plus de responsabilité, les jeunes et les enfants sont plus intégrés dans la société…

Il s'agit donc d'une nouvelle orientation tournée vers le "village de demain" qui sera mis en place d’ici 2020?

L’association tunisienne des villages d’enfants SOS est nommée parmi les associations SOS qui doivent atteindre l’autonomie d’ici 2020. Pour cela elle a mis en place des orientations pour l’atteindre. Parmi ces orientations nous parlons de "village de demain" qui consiste à diversifier les modes de prise en charge comme intégrer les enfants dans les familles biologiques, l’intégration des enfants dans des familles d’accueil et aussi intégrer des familles SOS dans la communauté, développer des partenariats et plaider pour assurer une bonne qualité de prise en charge.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.