La ligne ferroviaire Tunis-Annaba sera opérationnelle début de mai

Publication: Mis à jour:
Imprimer

La ligne ferroviaire Tunis-Annaba (Algérie) sera opérationnelle, au cours de la première semaine de mai, a souligné jeudi Sarra Rejeb, PDG de la SNCFT (Société nationale des chemins de fer tunisiens).

LIRE AUSSI: De la Kasbah de Tunis à celle d'Alger à vélo, ces trois aventuriers l'ont fait ! (PHOTOS)


Dans une conférence de presse tenue au siège de la SNCFT, la responsable a précisé que la ligne ferroviaire Tunisie-Algérie aura une capacité de 300 places et une fréquence d’un train sur deux jours. "Cette ligne démarrera en premier lieu par des trains de la société nationale des chemins de fer algériens en attendant l’acquisition de nouveaux trains par la SNCFT ", a-t-elle signalé faisant remarquer que la durée du trajet est estimée à 8 heures.

"Avec une grande vitesse de 250kms/h (LGV-ligne à grande vitesse), une capacité supérieure à celle d’un airbus A330 (260 places) et un trajet très agréable, le trafic ferroviaire pourra concurrencer le trafic aérien ", a-t-elle dit avec optimisme.

La responsable a ajouté que la mise en œuvre de cette ligne dépend de la finalisation de quelques procédures comme l’installation des scanners à Ghar Dimaou et la coordination avec la police des frontières et la douane.

L'ouverture de cette ligne, programmée initialement en août 2016, avait finalement été retardée. Des tests, menés par des ingénieurs algériens et tunisiens sur cette voie ferrée se sont avérés "non concluants".

LIRE AUSSI: Ce couple de Tunisiens a parcouru l'Algérie en moto en transmettant la beauté de ce pays

Les dimensions des tunnels n'étaient pas adaptées aux locomotives modernes et des travaux de réaménagement pour l'élargissement de cette ligne et sa dotation d'issues de secours ont ainsi été lancés. Néanmoins, la ligne Ghardimaou-Tunis, qui passe par Menouba, Djedida, Béja, Jendouba, ne semblait poser aucun problème.

La ligne Annaba-Tunis desservira plusieurs villes algériennes et tunisiennes. Selon le Directeur général de la Société nationale des Transports ferroviaires algérien (SNTF), Yacine Bendjaballah, le train roulera à une vitesse de 160 kilomètres par heure.

Les passagers algériens et tunisiens pourront enfin profiter de cette ligne tant attendue. Cette ligne, desservie à fréquence de deux passages par jour pour un tarif avoisinant les 2000/DA par billet, donnera une nouvelle impulsion aux échanges commerciaux et touristiques entre les deux pays.

La desserte épargnera d'ailleurs aux passagers les longues heures d'attentes aux postes frontaliers, puisque les procédures douanières seront opérées à bord du train, durant le trajet, a réitéré le DG de la SNTF.

LIRE AUSSI:

Environ 500.000 Tunisiens ont visité l'Algérie en 2016

Plus de 1.8 million d'Algériens ont visité la Tunisie en 2016

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.