Au Maroc, plus de 420 tonnes de sacs en plastique saisies depuis leur interdiction

Publication: Mis à jour:
PLASTIC BAGS
kuarmungadd
Imprimer

ZÉRO MIKA - La chasse aux sacs en plastique se poursuit au Maroc. Depuis l'entrée en vigueur en juillet dernier de la loi n° 77-15 interdisant leur fabrication, importation, exportation, commercialisation et utilisation, la gendarmerie royale a saisi plus de 421 tonnes de sacs en plastiques, a fait savoir une source du ministère de l’Intérieur ce mardi à la MAP.

Durant cette période, 70 machines de fabrication et 16 véhicules impliqués ont également été saisis. 55 personnes ont été interpellées, puis présentées aux juridictions compétentes, a-t-on indiqué.

Par ailleurs, la gendarmerie a démantelé, au cours du premier trimestre 2017, plusieurs unités clandestines de fabrication de sacs en matières plastiques et saisi d'importantes quantités de cette matière destinées à l’écoulement dans les marchés, a ajouté la même source.

Des résultats encourageants

Début 2017, le ministre de l'Industrie, du commerce, de l'investissement et de l'économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, s'était félicité des "résultats encourageants" enregistrés durant les six premiers mois de l'application de la dite loi.

"C’est un projet national qui nous mobilise tous et dont l’enjeu mérite notre volonté collective", avait-il alors affirmé.

Pour accompagner l'entrée en vigueur de la loi, le Maroc avait lancé un campagne de sensibilisation baptisée Zéro Mika. Un fonds de 200 millions de dirhams a également été mis en place par le département de MHE pour accompagner les opérateurs impactés par la loi.

Zéro Mika avait été lancée quelques semaines avant la tenue, en octobre 2016 à Marrakech, de la Conférence internationale sur le climat, la COP22.

La loi n°77-15 interdisant la fabrication, l'importation, l'exportation, la commercialisation et l'utilisation des sacs en plastique, adoptée en novembre 2015 par les deux chambres du parlement, est entrée en vigueur le 1er juillet 2016. Certains sacs en plastique, comme les sacs de récolte d'ordures ou ceux à usage agricole et industriel continuent de circuler.

LIRE AUSSI: