Réunion des pays voisins de la Libye le 8 mai prochain à Alger

Publication: Mis à jour:
MESSAHEL
Algeria's Minister Delegate for Maghreb and African Affairs, Abdelkader Messahel, speaks during a press conference after meeting with Libyan Prime Minister Fayez al-Sarraj (unseen) in the Libyan capital Tripoli on April 21, 2017. / AFP PHOTO / MAHMUD TURKIA (Photo credit should read MAHMUD TURKIA/AFP/Getty Images) | MAHMUD TURKIA via Getty Images
Imprimer

Le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, a annoncé la tenue d’une réunion des pays voisins de la Libye le 8 mai prochain à Alger, dans le cadre des efforts soutenus pour une solution politique à la crise libyenne.

Invité de l’émission Question d’actu diffusée lundi sur la chaîne Canal Algérie de la télévision nationale, M. Messahel a déclaré que l'"Algérie accueillera le 8 mai prochain à Alger la 11ème session des pays voisins de la Libye", affirmant que "cette question est extrêmement importante".

Dans ce sillage, M. Messahel, a estimé "impératif de se retrouver tous ensemble entre voisins de la Libye et discuter de la sécurisation de la région qui sera l’objectif de la prochaine réunion d’Alger".

"La sécurité est un problème commun, si on veut trouver une solution politique à la Libye, il faut parler de la sécurisation de la région", a-t-il déclaré, mettant l’accent sur "une solution politique consensuelle et la mise en place (en Libye) d’institutions fortes, d’une armée unie, des services de sécurité et d’un Etat stable".

M. Messahel a cité, en outre, les nombreuses menaces qui pèsent sur la région notamment l'"instabilité dans notre voisinage immédiat au sud-ouest libyen, les groupes terroristes, les organisations criminelles, la migration clandestine et le crime organisé", appelant à cet effet tous les pays de la région à des "concertations et à travailler ensemble".

Le ministre des Affaires maghrébines, a rappelé à l'occasion que l’Algérie est porteuse de trois messages importants à savoir : "la solution ne doit pas être militaire mais politique, le deuxième est un soutien au peuple libyen dans sa lutte anti-terroriste et le dernier est un message pour la réconciliation nationale".

Les travaux de la 11ème session des pays voisins de la Libye entrent dans le cadre des efforts visant à soutenir la solution politique à travers un dialogue inter-libyen à l'intérieur de la Libye.

En mai 2014, l'Algérie avait accueilli la première réunion du Mécanisme des pays voisins de la Libye en marge de la Conférence ministérielle des Non-alignés lors de laquelle elle avait souligné la nécessité d'"opter pour la solution politique, seule garante de l'unité et de la souveraineté de la Libye ainsi que de la cohésion de son peuple".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.