Portrait: Dalila Fortin, Franco-marocaine et candidate aux législatives françaises pour le FN

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Suite aux résultats du second tour de la présidentielle française, ce dimanche 7 mai, et en perspective des législatives qui se tiendront les 11 et 18 juin prochain, nous republions cet article initialement partagé par le HuffPost Maroc le 24 avril dernier.

POLITIQUE - Les 11 et 18 juin prochain, les Français devront élire leurs députés, lors des élections législatives qui auront lieu dans les 577 circonscriptions que compte la France. Dalila Fortin, jeune Franco-marocaine, se présente dans la neuvième circonscription (Afrique du Nord et Afrique de l'Ouest), sous l'étiquette du Front National.

La sourire de Dalila annonce tout de suite la couleur. "J'étais persuadée que Marine Le Pen allait être qualifiée au second tour de l'élection présidentielle. Je suis ravie. Pour moi, elle peut gagner."

Dalila Fortin, aujourd'hui âgée de 32 ans, a toujours "voulu apporter quelque chose au monde". Elle choisit alors la voie de l'art. Après des études d'arts appliqués, elle passe par les Beaux Arts et devient artiste. "L'art transmet des valeurs, ça relie les gens entre eux." Dalila est alors plus du côté de la gauche et des Écologistes que du Front National. Mais c'est en 2010 que tout va changer. "Je suis partie vivre en Asie parce qu'on m'avait invitée à mettre en place une exposition personnelle pendant un an. En vivant avec des étrangers, j'ai pris un recul énorme sur ce que devenait la France." En rentrant, Dalila se rapproche petit à petit du parti à la flamme tricolore. "Je me suis rendue compte que les valeurs du Front National étaient plus justes pour le respect de nos valeurs et de celles des autres."

Au fil de ses rencontres avec les partisans et les associations pro-Front-National, le constat de Dalila se fait encore plus fort: "La gauche se dit ouverte, en apparence, sur l'immigration, dit aussi sauver le monde. Mais cette bonne volonté a amené le désordre en France", estime la candidate. Marine Le Pen devient alors, à ses yeux, la seule alternative possible. Et ses bons résultats au premier tour de l'élection présidentielle en donnent une preuve assure Dalila Fortin: "Si on enlève l'image de racisme que les gens ont collé au Front National, tout le monde est d'accord avec son programme".

Créer des liens entre l'Afrique et la France

Dalila Fortin est née d'un père français et d'une mère marocaine. "Je n'ai jamais vécu au Maroc, ni en Afrique. C'est une partie qui me manque. C'est aussi pour ça que je m'engage ici. Pour découvrir la culture africaine et établir un lien avec les Français d'ici", explique la candidate. Elle assure que Marine Le Pen veut du bien à l'Afrique. "Les gens ne le savent pas à cause de la mauvaise image du parti. Mais Marine Le Pen a prévu une aide au développement en Afrique: 0,7 % du PIB ira à l'éducation et l'agriculture des pays d'Afrique."

"Elle ne veut pas de mal à la migration, elle veut juste mettre en place un échange culturel qui se fait de manière rationnelle. Si le nombre d'étrangers dépasse celui des Français, il n'y aura plus de valeurs Françaises!"

Concernant la politique d'immigration, Dalila est aussi ferme que Marine Le Pen. Pour la justifier, elle s'appuie sur des exemples personnels. "J'ai des immigrés dans ma famille, je connais le phénomène. Je peux vous assurer que ceux qui arrivent en France y trouvent l'errance. Ils enchaînent les petits boulots pour pouvoir envoyer de l'argent à leur famille, sans pouvoir rentrer dans leur pays parce qu'ils n'ont pas réussi là-bas." Elle souligne que la migration tire les salaires des Français vers le bas et ne permet pas l'émancipation des étrangers. Pour elle, il faut que chaque État redevienne fort: c'est le système idéal pour reformer des pays équitables, dit-elle. Et Dalila Fortin en profite pour souligner qu'aucun propos du Front National n'est raciste: "c'est l'interprétation qui en est faite qui l'est".

Dalila Fortin habite aujourd'hui à Paris. Elle est venue au Maroc pour rencontrer ses futurs électeurs et proposer des solutions. "Je ne sais pas encore combien de temps je resterai ici. Je dois aller au Sénégal et j'irai peut-être après en Tunisie et en Algérie." Mais elle sait que ce ne sera pas une victoire facile, notamment au Maroc. Le Front National n'a récolté que 4% des voix dans le royaume. "C'est une région difficile à gagner, mais j'y crois".

Les élections législatives, qu'est-ce que c'est?

Les candidats de tous les bords politiques s'affrontent dans les 577 circonscriptions que compte la France. Pour se présenter, il leur suffit d'avoir 18 ans et la nationalité française. Les Français élisent 577 députés, qui siègeront à l'Assemblée Nationale, lors d'un suffrage universel direct, au scrutin majoritaire uninominal à deux tours. Si la majorité des députés élus ne correspond pas à l'étiquette politique du gouvernement en place, les lois proposées et votées iront souvent contre les idées du gouvernement. De plus, le Premier ministre est choisi selon la majorité des députés.

LIRE AUSSI: