Donald Trump reçoit Chrifa Lalla Joumala, Ambassadeur du Maroc aux États-Unis

Publication: Mis à jour:
CHRIFA LALLA JOUMALA TRUMP
DR
Imprimer

ÉTATS-UNIS - Le président américain, Donald Trump, a reçu lundi à la Maison blanche Chrifa Lalla Joumala, qui lui a présenté ses lettres de créance en tant qu'Ambassadeur du roi Mohammed VI aux États-Unis.

Lors de cette audience, Chrifa Lalla Joumala a fait part à Donald Trump "de la haute considération et du respect" du souverain marocain.

L'Ambassadeur marocaine s'est notamment félicitée que le royaume et les États-Unis sont liés par une "alliance historique inébranlable” qui date du 20 décembre 1777, lorsque le Maroc est devenu la première nation à reconnaître formellement l’indépendance et la souveraineté des treize États américains engagés dans la lutte pour la liberté.

Chrifa Lalla Joumala a souligné dans ce contexte que "les deux nations, qui sont liées par le traité d’amitié le plus ancien -jamais rompu- dans les annales de la diplomatie américaine, ont joint leurs forces, à travers l’histoire, en faveur des valeurs communes, à savoir la liberté, la démocratie, la paix et la tolérance".

"Fort partenariat politique, sécuritaire et militaire"

Ces idéaux, a-t-elle fait observer, constituent depuis plusieurs décennies, le socle du fort partenariat politique, sécuritaire et militaire qui unit Rabat et Washington, notant que cette année "marque le 240e anniversaire de nos échanges diplomatiques”.

Chrifa Lalla Joumala a aussi cité la désignation du Maroc en tant qu’allié majeur des États-Unis hors OTAN, la conclusion de l’Accord de libre-échange en 2004 et le lancement du Dialogue stratégique Etats-Unis-Maroc en 2012, estimant qu’il s’agit là de "quelques exemples des réalisations les plus récentes illustrant notre relation riche et dynamique".

Le "partenariat grandissant" entre les deux pays, a poursuivi Chrifa Lalla Joumala, "porte en lui la promesse d’un potentiel encore plus grand, adossé à un engagement profond tel qu’exprimé au plus haut niveau de l’État, au service de l'avenir d’une prospérité partagée et d’une vision commune au sujet des différents défis aux plans régional et international".

Pour ce qui est du Moyen-Orient et de l’Afrique, le Maroc "ne ménagera aucun effort pour soutenir les actions des États-Unis en faveur de la paix, la stabilité et la prospérité dans ces parties du monde", a-t-elle ajoutée.

"En tant que nation, dont la politique étrangère séculaire s’est toujours fixée pour objectif cardinal la promotion de la paix et de la sécurité tout en prônant les vertus de la modération et en sauvegardant les libertés religieuses, le Royaume du Maroc continuera de soutenir tous les efforts visant à lutter contre le terrorisme, à barrer la route à l’extrémisme violent et à promouvoir la tolérance".

En conclusion, Chrifa Lalla Joumala a affirmé vouloir "oeuvrer sans relâche avec l’administration, le Congrès et les autres institutions américaines pour porter la relation séculaire maroco-américaine à des niveaux supérieurs, dans le cadre d’une dynamique positive à même d’insuffler un nouvel élan au partenariat stratégique, politique, économique, et sécuritaire unissant Rabat et Washington".

LIRE AUSSI: