La Grande mosquée de Paris appelle "les musulmans de France à voter massivement pour Emmanuel Macron"

Publication: Mis à jour:
MACRON
Marine Le Pen s'est qualifiée pour le second tour des élections présidentielles françaises. | REUTERS
Imprimer

ÉLECTIONS - Les résultats du premier tour de l'élection présidentielle française sont tombés ce dimanche 23 avril. Emmanuel Macron, candidat du mouvement En Marche!, et Marine Le Pen, candidate pour le Front National, sont arrivés en tête avec, respectivement, 23,75% et 21, 53%. Face aux résultats, de nombreuses voix se sont faites entendre, appelant à voter contre le parti d'extrême-droite.

Dans son discours d'après élection, Marine Le Pen a rappelé aux Français sa politique d'immigration: "Soit nous continuons sur la voie d’une dérégulation totale, sans frontières, et sans protection, avec comme conséquences les délocalisations, la concurrence internationale déloyale, l’immigration de masse, la libre circulation des terroristes (...) Soit vous choisissez la France des frontières qui protègent nos emplois, notre pouvoir d’achat, notre sécurité, notre identité nationale."

La Grand Mosquée de Paris et sa Fédération nationale (FGMP) ont rapidement réagi. Elles appellent "les musulmans de France à voter massivement pour le candidat Emmanuel Macron".

Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée, a lancé son appel dans un communiqué publié ce lundi 24 avril. Pour ce deuxième tour qui "s'annonce décisif pour le destin de la France et de ses minorités religieuses", Dalil Boubakeur met en avant le candidat d'En Marche!, Emmanuel Macron, qui, "dans le respect des valeurs républicaines et de l’application stricte des principes de la laïcité, incarne la voie de l’espoir et de la confiance dans les forces spirituelles et citoyennes de la Nation."

Sans citer le parti d'extrême-droite, il souligne que "les Français doivent impérativement rester unis et rassemblés face à la réalité de la menace incarnée par des idées xénophobes dangereuses pour notre cohésion nationale."

La droite et la gauche appellent à voter contre Marine Le Pen

Le candidat des Républicains, François Fillon, arrivé troisième avec 19,91% des voix, a assuré qu'il voterait contre l'extrême-droite et pour Emmanuel Macron. "Le Front National, ce parti créé par Jean-Marie Le Pen a une histoire connue pour sa violence et pour son intolérance (...) L'extrémisme ne peut apporter que malheur et division à la France".

Benoît Hamon, candidat du Parti Socialiste, qui n'a récolté que 6,3 %, a appelé à "battre le plus fortement possible le Front national, à battre l'extrême-droite, en votant pour Emmanuel Macron."

Les autres candidats n'ont pas encore donné de consignes de vote, à l'instar de Jean-Luc Mélenchon, candidat du parti La France Insoumise, arrivé quatrième au premier tour, préférant laisser le choix à ses militants: "Chacun, chacune d’entre vous sait en conscience quel est son devoir. Dès lors, je m’y range".

Le deuxième tour des élections aura lieu le 7 mai prochain. Les deux candidats rejoignant le second tour, Marine Le Pen et Emmanuel Macron, entament la dernière ligne droite de leur campagne.

LIRE AUSSI: