Syrie: 3 miliciens pro-régime morts et 2 blessés dans un bombardement israélien

Publication: Mis à jour:
ISRAEL SYRIA GOLAN BOMBING
An Israeli tank fires a shell during training near the northern city of Katzrin in the Golan Heights July 30, 2008. Israel and Syria will hold their next indirect peace talks in Turkey in mid-August after failing to move on to face-to-face negotiations, a source close to the talks said on Wednesday. Negotiations centre on the fate of the Golan Heights, a strategic plateau which Israel captured from Syria in the 1967 Middle East war. Damascus demands the return of all of Golan. REUTERS/Baz Ratne | Baz Ratner / Reuters
Imprimer

GUERRE - Les attaques en Syrie se poursuivent et ont fait dimanche trois morts et deux blessés parmi les miliciens pro régime, suite à un bombardement israélien d’un camp dans la localité de Qouneitra sur le plateau du Golan.

L’armée israélienne, qui s’est refusée à tout commentaire sur l’attaque, visait la camp appartenant aux Forces de Défense Nationale (FND), une milice qui combat au côté du président syrien, Bachar Al Assad, a indiqué un responsable des FND sans préciser la nature du bombardement.

L’attaque a été également confirmée par l’Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) qui se base sur un vaste réseau de sources, mais n’a pas non plus avancer plus de détails.

Israël occupe aujourd’hui la majorité du plateau du Golan, soit 1.200 km² depuis la guerre de juin 1967 alors que quelque 510 km² restants sont sous toujours contrôle syrien.

Une autre attaque israélienne avait ciblé, vendredi, des positions militaires syriennes sur la même localité mais n’avait pas fait de victime. Avant le conflit de 2011, le Golan était considéré comme relativement calme. La Syrie et Israël restent officiellement en état de guerre.

LIRE AUSSI: