Les charges de compensation grimpent de 86%

Publication: Mis à jour:
IMAGES4
DR
Imprimer

DÉFICIT - Après avoir baissé de 18,3% l’an dernier, les charges de compensation ont repris leur trend haussier au cours de cette année. À fin février 2017, les dépenses de subventions ont grimpé de plus de 86% des charges de compensation comparativement à fin mars 2016, pour totaliser 2,4 milliards de DH. Pour autant, le déficit du Trésor n’a pas été impacté. Au contraire, il s’est allégé pour s’établir à 4,4 milliards de DH contre plus de 11 milliards de DH à fin mars 2016.

À l’origine, des recettes qui progressent plus vite que les dépenses. En effet, la situation des charges et ressources du Trésor arrêtée à fin mars 2017 laisse apparaÎtre une hausse des recettes ordinaires de 9% et une augmentation des dépenses ordinaires émises de 1,2%, dégageant ainsi un solde ordinaire positif de 5,3 millions de dirhams. La croissance des recettes a surtout été tirée par la hausse des recettes de l’Impôt sur les sociétés (+19,7%) et celle de la fiscalité domestique (+11,9%). Les recettes de l’impôt sur le revenu (IR) et la TVA ont augmenté respectivement de 5,3% et 13,3%. De son côté, la TIC sur les tabacs manufacturés a reculé de 7,5%.

En face, les dépenses n’ont augmenté que de 1,2%. Ce qui est normal dans la mesure où cette période a été marquée par la vacance gouvernementale et ainsi, le blocage des investissements. Et c'est notamment la hausse des charges de compensations qui a tiré vers le haut les dépenses.

La Trésorerie général du Royaume révèle également un recul des dons des pays du golf. Le Maroc n’a reçu que 213 millions de DH au titre des dons des pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) contre 906 MDH à fin mars 2016.

LIRE AUSSI: