La statue de Lounès Matoub fait polémique: "flagrante ressemblance avec Mr. Bean", se moquent des internautes

Publication: Mis à jour:
18009998_1807555532591511_7729192704714188862_N
Facebook
Imprimer

A chaque symbole algérien ... sa statue ratée. Après les stèles de Ben Badis à Constantine et Larbi Ben M'Hidi à Aïn M'lila, une autre statue ratée fait polémique en Algérie, cette fois-ci à Béjaïa. Une stèle en hommage au chanteur, musicien et poète engagé Matoub Lounès, inaugurée jeudi 20 avril 2017 à Souk Letnine, suscite de vives réactions sur l'espace public et les réseaux sociaux.

La statue, inaugurée en présence de plusieurs candidats du RCD à l'occasion du 37e anniversaire du Printemps berbère, passe mal tant sur le plan artistique ... que politique. Cette oeuvre, qui a coûté 2 millions de dinars selon des médias locaux, a été qualifié de "gâchis", voire de "boucherie" par les habitants de la commune.

Ces derniers ont ainsi regretté auprès des représentants de l'APC que cette stèle "ne reflète ni la physionomie ni le gabarit de Matoub Lounès", rapportent des sites d'informations. Le même constat a d'ailleurs été souligné par les internautes sur les réseaux sociaux, parfois sur un ton moqueur.

Sur Twitter et Facebook, ils ironisent ainsi sur la ressemblance flagrante de cette statue avec ... Enrico Macias ou Rowan Atkinson, connu pour son rôle dans Mr. Bean. Ils ont qualifié cette oeuvre, à outrance (ou pas), de "massacre" ou d'"insulte". Certains incitaient même à son retrait ou sa destruction.

D'autres préfèrent relativiser, estimant que l'hommage est plus important que la qualité de la prestation artistique.

"Une récupération politique"

La présence des candidats aux législatives du RCD à cette inauguration a également été dénoncée par les habitants de Souk Letnine.

Selon des médias locaux, ils regrettaient "une tentative de récupération politique" de la part des membres de ce parti.

Ils affirmaient ainsi que la mémoire de Lounès Matoub appartenait à tous les Algériens et "aucun parti n'a le droit de l'utiliser à des fins électorales".

LIRE AUSSI: Installation à Béjaïa du nouveau buste à l'effigie du journaliste Said Mekbel

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.