Coup d'envoi à Rabat du festival de street-art Jidar (CARTE INTERACTIVE)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

STREET-ART - La troisième édition du festival street-art Jidar a commencé ce 21 avril à Rabat. Pendant 10 jours, la capitale du Maroc va confirmer sa place parmi les meilleures villes du monde en matière de street-art.

Cette nouvelle édition est placée sous le signe du multiculturalisme. Les 22 artistes internationaux qui orneront les murs de Rabat ont donc été choisis pour leur travail qui "s'inspire du patrimoine populaire et des cultures anciennes de leurs pays ou tout simplement de celles qui les fascinent", souligne l'association EAC- L'Boulevar, organisatrice du festival.

Les artistes viennent du monde entier: Maroc, Espagne, Allemagne, Italie, Colombie, Roumanie, Ukraine, Égypte et Mexique. Parmi les artistes marocains, on retrouvera Mehdi Zemouri et Ayoub Afrofatcap. Le circuit jidar 2017 nous plongera dans des oeuvres créées sous les symboles mayas, les dessins d’inspiration byzantine, les estampes médiévales ou personnages folkloriques ukrainiens. Ils occuperont dix murs de la ville.

Le skatepark de la corniche de Rabat aura aussi droit à un nouveau visage. Une demi-douzaine d'artistes espagnoles créeront ensemble "une identité visuelle au Skatepark", sous la direction de l'artiste espagnol Antonyo Marest. Pendant une semaine, avenue Al Marsa, trois jeunes artistes africains se regrouperont autour d'une même création pour la "Résidence Grafitti Connexion". "L’objectif : mettre en lumière l’extraordinaire vitalité d’un mouvement artistique qui a pris son essor dans les rues de plusieurs capitales africaines", expliquent les organisateurs.

Enfin, des masterclass seront organisées à l'Ecole Nationale d'Architecture de Rabat en compagnie d'Antonyo Marest et du groupe Grafitti Connexion. Du 28 au 30 avril, une performance murale y sera présentée.

LIRE AUSSI:

Suggérer une correction