Huffpost Maroc mg

Le squelette du dinosaure marin vient d'être restitué au Maroc

Publication: Mis à jour:
SQUELETTE
DR
Imprimer

CULTURE - Le Squelette du dinosaure marin qui avait été exposé en mars dernier à l’hôtel Drouot à Paris vient d’être restitué au Maroc et livré au ministère de l’Énergie, des Mines et du Développement Durable, a appris la MAP auprès de l'Ambassade du royaume du Maroc en France.

Cette restitution s’est effectuée dans le cadre d’un accord entre le Royaume du Maroc et les détenteurs de ce squelette, "qui permet d’éviter un processus judiciaire long et fastidieux" précise la MAP. Accord par lequel ils reconnaissent sans condition la propriété du Maroc de ce squelette et acceptent d’en assurer le transfert au royaume. Ces derniers sont aussi indemnisés au prix coûtant pour les travaux de restauration et de reconstitution réalisés sur le squelette.

Cependant, la plainte déposée contre "X" par le Maroc pour fouilles illégales et exportation illicite de fossiles en infraction aux dispositions légales et réglementaires en vigueur suivra son cours.

La valeur du squelette estimée à 450.000 euros

Ce squelette d’un plésiosaure marocain vieux de 66 millions d’années a été retiré de la vente aux enchères en mars dernier. Ce fossile marin était au centre d’une vive polémique, lancée par l'Association pour la protection du patrimoine géologique du Maroc (APPGM), laquelle dénonçait le pillage d’un "trésor patrimonial unique".

Au centre des débats, une exportation supposée illégale du squelette. Le trésor en question, Zarafasaura Oceanis de son nom scientifique (de l'arabe zarafa, girafe, et du grec saurus, lézard) a été exhumé des bassins de Khouribga en 2011. La valeur du squelette de cette créature marine aux allures de monstre du Loch Ness, était estimée à 450.000 euros.

Interrogé par le HuffPost Maroc, l'hôtel Drouot nous avait indiqué que le dinosaure provenait d'un "collectionneur privé italien qui n'a pas souhaité communiquer son nom".

LIRE AUSSI: