Grève générale au Kef: fermeture des commerces et paralysie totale de la ville

Publication: Mis à jour:
KEF
Ayoub Dhiffalah/Twitter
Imprimer

La ville du Kef est totalement paralysée, ce jeudi, en raison de la grève générale régionale lancée par la société civile en protestation contre la dégradation de la situation socioéconomique et l’absence de projets de développement capables de créer de l’emploi et de sortir la région de la marginalisation.

Tous les commerces et toutes les entreprises et administrations sont fermés. Le marché hebdomadaire est annulé. Excepté les urgences, les boulangeries, les restaurants universitaires, les pharmacies, les centres de bac sport et les fermes agricoles.

Une vaste mobilisation populaire a lieu depuis ce matin dans la ville où des pancartes ont été levées et des slogans ont été scandés pour protester contre la marginalisation et pour appeler au développement et à la création de l'emploi dans la région.

Un rassemblement a eu également lieu devant le siège de l’Union Régionale du Travail (URT) suivi d’une marche pacifique pour protester contre la politique du gouvernement et déplorer son silence face aux revendications de la région.

Depuis début avril, la ville du Kef connaît une forte tension sociale suite à la suspension de l’activité de la câblerie Coroplast qui emploie plus de 443 personnes, y compris 53 temporaires dont le contrat a expiré.

Le secrétaire général de l’URT du Kef, Brahim Guesmi, a souligné, par ailleurs à l'agence TAP, la volonté de son organisation de poursuivre les négociations avec la direction de la société “Coroplast” pour mettre fin à la crise que connait cette entreprise. , fermée depuis début avril.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.