Programme gouvernemental: Pas de nouvelles mesures incitatives en faveur de l'emploi

Publication: Mis à jour:
EL OTHMANI
Moroccan Prime Minister Saad Eddine el-Othmani delivers his first speech presenting the government's program at the Moroccan Parliament in Rabat, Morocco April 19, 2017. REUTERS/Youssef Boudlal | Youssef Boudlal / Reuters
Imprimer

EMPLOI - Alors que le chômage continue de sévir, les mesures prévues par le programme gouvernemental pour améliorer l'emploi des jeunes demeurent vagues. Un plan d'action qui n'apporte par ailleurs aucune nouvelle mesure incitative. L'équipe de Saad Eddine El Othmani s'est en effet limitée à annoncer la révision des mesures incitatives déjà existantes, pour les orienter vers des secteurs présentant un fort potentiel de création d'emplois.

De plus, le nouveau gouvernement ne s’est pas aventuré à chiffrer le nombre de postes prévisionnels qui pourraient être créés au cours des cinq prochaines années. L’on sait seulement que le taux de chômage devra s’établir à 8,5% contre 9,4% actuellement. La priorité a essentiellement été accordée à la formation plutôt qu'à l'insertion. C'est dans ce sens que des programmes de formation seront mis en place pour les détenteurs de diplômes. Dans le même ordre, le programme prévoit la mise en place d'un système de stages dans les administrations, les établissements publics et les collectivités territoriales.

Une nouvelle feuille de route

Globalement, le gouvernement compte livrer une nouvelle politique publique de l'emploi. Une nouvelle feuille de route qui viendra s’ajouter à la stratégie nationale de l’emploi, celle-là même qui n’a jamais atteint le stade de l’exécution alors qu’elle a été finalisée par l’ex ministre de l’Emploi en 2015.

Dans son programme, le gouvernement promet en tout cas d’accélérer la mise en œuvre de cette stratégie, tout en assurant sa complémentarité avec les stratégies sectorielles. Il annonce également la révision des mécanismes d’intermédiation, qu’il s’agisse de l’ANAPEC ou d'institutions relevant du secteur privé. L’évaluation de la performance et de l’efficacité de l’Agence nationale des petites et moyennes entreprises est également prévue.

D'autres actions seront déployées. Elles concernent essentiellement le monde rural, auquel l'équipe de Saad Eddine El Othmani veut consacrer un programme de promotion de l’auto-emploi à travers des appels à projets.

LIRE AUSSI: