Huffpost Algeria mg

Retrouvez l'actualité high-tech de la semaine en bref

Publication: Mis à jour:
HIGH TECH
Close up of businessman touching digital screen with fingerClose up of businessman touching digital screen with finger | tonefotografia via Getty Images
Imprimer

Les précommandes du Samsung Galaxy S8 dépassent celles du S7

Les précommandes du nouveau smartphone haut de gamme de Samsung, le Galaxy S8, ont dépassé celles de son prédécesseur, du Galaxy S7, selon le chef de la division mobile du fabricant sud-coréen, Koh Dong-jin.

Le S8 sera commercialisé en Corée du Sud, aux Etats-Unis et au Canada le 21 avril. Avec ce nouveau smartphone Samsung espère relancer ses ventes de smartphones après le retrait du Note 7. Le S8 est le premier appareil de la gamme des Galaxy à disposer d'un protocole de contrôle de sécurité afin d'éviter les problèmes de surchauffe du Note 7, a ajouté Koh.

Le S8 est doté d'un écran incurvé de 6,2 pouces (15,75 cm), le plus grand à ce jour pour un appareil haut de gamme de Samsung, et le second de 5,8 pouces. Les analystes estiment que Samsung devrait réaliser le meilleur bénéfice trimestriel de son histoire sur la période avril-juin, en prévision de fortes ventes du S8 et à un solide marché des mémoires. Samsung compte sur le S8 pour relancer ses ventes en Chine où le constructeur ne figure plus parmi les cinq premiers vendeurs de smartphones.

Facebook n'a pas réussi à supprimer les messages extrémistes

Facebook a échoué à supprimer des dizaines de publications de pédophiles et des messages extrémistes, même après que les modérateurs du réseau social ont été directement informés du contenu potentiellement illégal, a expliqué The Times dans enquête.

À l'aide d'un faux profil mis en place le mois dernier, un journaliste du Times a trouvé des images et des vidéos qui glorifiaient Daech et les récentes attaques mortelles à Londres et en Égypte, ainsi que des images graphiques d'abus d'enfants et a demandé aux modérateurs de site de les supprimer. Les modérateurs de Facebook ont supprimé certaines des images signalées, mais ont laissé des messages pro-jihadistes intacts.

La société n’a semblé ne prendre des mesures qu'après que The Times a affirmé qu’il enquêtait sur la question. Le fait de ne pas supprimer un contenu illégal en vertu de la loi britannique après que les fonctionnaires de l'entreprise ont été informés de son existence pourrait exposer Facebook à des poursuites pénales. Un porte-parole de Facebook a déclaré que la société avait maintenant supprimé toutes les images identifiées par The Times comme potentiellement illégales, reconnaissant qu'elles "violent nos politiques et n'ont aucune place sur Facebook".


Qualcomm accuse Apple de fausses déclarations

Qualcomm Inc a répondu aux accusations d'Apple Inc qui ont été faites dans le cadre d'un procès américain en janvier, affirmant que le fabricant de l'iPhone a violé les accords avec l'entreprise et encouragé les attaques réglementaires sur ses activités dans diverses juridictions à travers le monde en faisant de fausses déclarations.

Apple avait déposé le procès en accusant Qualcomm de surfacturer ses processeurs et refusant de verser environ 1 milliard de dollars en rabais promis. Le procès a eu lieu quelques jours après que le gouvernement des États-Unis a accusé le fabricant de processeurs de recourir à des tactiques anticoncurrentielles pour maintenir un monopole sur les semi-conducteurs clés dans les téléphones mobiles. "Il (Apple) a lancé une attaque mondiale contre Qualcomm et essaie d'utiliser son énorme pouvoir de marché pour contraindre Qualcomm à des termes de licence injustes et déraisonnables", a déclaré la fabricant de processeurs.

Qualcomm a également déclaré qu’Apple l'a menacé dans une tentative de l'empêcher de faire des comparaisons publiques sur la performance supérieure des iPhones équipés de modems Qualcomm et de distinguer les différences avec ceux utilisant les modems fournis par un concurrent.

Symantec attribue 40 cyber-attaques à des outils de piratage liés à la CIA

De précédentes cyber attaques contre des dizaines d'organisations à travers le monde ont été menées avec des outils de piratage de pointe qui ont été récemment exposés par Wikileaks, a déclaré la société américaine de sécurité informatique, Symantec Corp. Cela signifie que les attaques ont probablement été menées par l'Agence centrale de renseignement des États-Unis.

Les fichiers publiés par WikiLeaks semblent montrer des discussions internes de la CIA sur divers outils pour pirater des téléphones, des ordinateurs et d'autres équipements électroniques, ainsi qu'un code de programmation pour certains d'entre eux. Symantec affirme avoir réussi à lier au moins 40 attaques dans 16 pays aux outils obtenus par WikiLeaks.

Symantec a déclaré que les secteurs visés par les opérations utilisant les outils de piratage incluaient des organises de services financiers, des télécommunications, de l'énergie, de l'aérospatiale, des technologies de l'information, de l'éducation et des ressources naturelles.


Apple et Foxconn envisagent une offre pour la filiale mémoires de Toshiba

Apple et son fournisseur taïwanais Foxconn envisagent une offre sur les mémoires de Toshiba, a rapporté la chaîne japonaise NHK citée par Reuters. Le fabricant de l’iPhone est intéressé par une participation de plus de 20%, ajoute la même source.

Foxconn, qui a participé au premier tour de vente aux enchères de la filiale mémoires de Toshiba, a été considérée par le gouvernement japonais comme un risque de sécurité nationale en raison de ses liens avec la Chine.

Cette nouvelle proposition, en association avec Apple, a aussi pour but d'apaiser les craintes du gouvernement japonais. Un investissement d'Apple serait sa première participation directe dans un producteur majeur de mémoires majeure, car elle vise à sécuriser un approvisionnement stable en composants clés.

Samsung Electronics est le plus grand fabricant de mémoire flash, suivi de Toshiba, SK Hynix et Micron Technology Inc. De son côté, le fabricant de disques durs américains Western Digital, associé à Toshiba et l'un des candidats intéressés par les mémoires de ce dernier, réclame le droit de négocier en toute exclusivité, affirment que le groupe japonais enfreignait leur contrat de coentreprise en mettant en vente son pôle semi-conducteurs.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.