Lancement prochain d'une plateforme algérienne d'exportation au Sénégal

Publication: Mis à jour:
DAKAR SENEGAL TOWN
Dakar port, Senegal. (Photo by: Godong/Universal Images Group via Getty Images) | Godong via Getty Images
Imprimer

Une plateforme d'exportation de produits algériens vers le Sénégal sera installée prochainement à Dakar afin de promouvoir les exportations algériennes hors hydrocarbures vers ce pays d'Afrique de l'Ouest, ont annoncé mardi les initiateurs de ce projet lors d'une journée d'information sur les réseaux commerciaux algériens en Afrique.

Baptisée "comptoir commercial algérien au Sénégal", cette plateforme vise à développer les relations économiques notamment commerciales entre les deux pays en se basant sur le partenariat entre les entreprises algériennes et sénégalaises, a expliqué Adib Khelef, Directeur général de la société de conseil en développement commercial, Afric'Emergence, initiatrice de cette plateforme en partenariat avec l'Agence nationale de promotion du commerce extérieur (ALGEX).

A travers ce comptoir, les entreprises algériennes désirant exporter et investir au Sénégal, recevront toutes les informations liées au marché sénégalais dans tous les secteurs ainsi que des conseils et des aides pour pouvoir financer leurs projets dans ce pays, a précisé M. Khelef.

En outre, Afric'Emergence peut accompagner les entreprises algériennes pour commercialiser leurs produits au Sénégal et jouer le rôle d'intermédiaire entre les opérateurs économiques algériens et sénégalais.

Cet espace commercial est le deuxième du genre après celui d'Abidjan (Côte d'ivoire) lancé en 2015, et ce, dans le cadre de la démarche de l’Algérie de s'orienter davantage vers le marché africain.

"Cette plateforme d'échange et de partenariat devrait contribuer à créer les jalons que les deux pays souhaitent jeter ensemble. Elle exprime aussi la volonté de l'Algérie à dynamiser et à diversifier son économie qui s'oriente de plus en plus vers le continent africain", a souligné le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la ville et le ministre du Commerce par intérim, Abdelmadjid Tebboune, dans un message lu par le Directeur général d'ALGEX, Chafik Chiti.

A ce propos, il a relevé que le niveau des échanges commerciaux entre l'Algérie et l'Afrique demeuraient toujours faible. Selon les chiffres communiqués par M. Tebboune, ces échanges entre le pays et le reste du continent, concentrés essentiellement avec les pays de l'Union du Maghreb Arabe (UMA), ne dépassaient pas les 3 milliards de dollars.

Quant aux échanges entre l'Algérie et le Sénégal, ils ne représentent que près de 8 millions de dollars dominés par les hydrocarbures: "ce qui ne reflète pas le potentiel économique existant entre les deux pays", a estimé M. Tebboune.

A cette effet, le ministre voit dans ce comptoir commercial une opportunité pour promouvoir les échanges commerciaux entre l'Algérie et le Sénégal et développer les échanges interafricains à travers ce pays membre de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO, 320 millions de consommateurs) et de l'Union économique et monétaire Ouest Africaine (UEMOA, 80 millions de consommateurs).

Les principaux produits exportés actuellement vers le Sénégal sont constitués des hydrocarbures, de produits agroalimentaires et de médicaments, alors que les produits importés de ce pays sont dominés par les poissons, selon les données d'ALGEX.

Cette agence énumère une soixantaine de produits demandés par le marché sénégalais où les entreprises algériennes peuvent se positionner tels les produits agricoles et agroalimentaires et les produits semi-finis.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.