Pour son premier Conseil de gouvernement, Saad Eddine El Othmani ouvre les bras aux syndicats

Publication: Mis à jour:
EL OTHMANI
YouTube
Imprimer

POLITIQUE - Saad Eddine El Othmani a présidé ce mercredi son premier Conseil de gouvernement. L’exécutif a examiné son plan d’action, qu’il présentera cet après-midi devant les deux chambres du Parlement.

Pour son premier Conseil de gouvernement, Saad Eddine El Othmani a laissé entendre que son équipe va rompre avec l'approche qui a prévalu sous le mandat Benkirane. Pour lui, la collaboration avec les centrales syndicales et les partis de l'opposition doit être renforcée. El Othmani a surtout insisté sur les syndicats, qui constituent, dit-il, "une véritable force de proposition".

La société civile n'est pas en reste. Cette approche participative est fortement attendue. Sous le gouvernement Benkirane, les partenaires sociaux ne rataient aucune occasion pour dénoncer l'approche unilatérale de l'exécutif, notamment sur des dossiers chauds comme le projet de loi sur la grève et la réforme des retraites.

Face à une coalition de 6 partis, le chef du gouvernement a exhorté ses ministres à faire preuve de cohésion. Le but est de renforcer la convergence des stratégies sectorielles. Un souci qui conditionne les réalisations du gouvernement. "Nous voulons un mandat riche en actions et en réalisations", insiste El Othmani. Nous devons être à la hauteur de nos responsabilités", ajoute le chef du gouvernement. Ce dernier dit également être conscient des défis et des obstacles qui attendent son équipe. Saad Eddine se sait attendu au tournant, y compris par les membres de son propre parti. D'où son appel à faire valoir l’intérêt général au détriment des intérêts personnels.

LIRE AUSSI:
Filed by Hajar Benezha