La course contre la montre de Saad Eddine El Othmani

Publication: Mis à jour:
SAAD EDDINE EL OTHMANI
Morocco's Foreign Minister Saad-Eddine El Othmani attends a "Friends of Syria" group conference in Marrakech December 12, 2012. The group, Western and Arab nations sympathetic to Syria's uprising against President Bashar al-Assad, gave full political recognition on Wednesday to Syria's opposition, reflecting a hardening consensus that the 20-month-old uprising might be nearing a tipping point. REUTERS/Abderrahmane Mokhtari (MOROCCO - Tags: POLITICS) | Stringer . / Reuters
Imprimer

GOUVERNEMENT - Saad Eddine El Othmani mène une course contre la montre pour obtenir la bénédiction du Parlement. Il préside, demain mercredi, son tout premier Conseil de gouvernement pour présenter le programme gouvernemental. Le jour même, ce texte qui trace les orientations de l'exécutif pour les cinq prochaines années, sera exposé en fin d'après-midi devant les deux chambres du Parlement, conformément à l'article 88 de la Constitution. Il sera ensuite examiné par les députés et suivi d’un vote de confiance à la Chambre des représentants. Le gouvernement ne sera investi qu’après avoir obtenu la majorité absolue.

Vers une nouvelle dynamique?

Outre le programme gouvernemental, les membres du gouvernement vont également s'atteler à examiner les nouveaux rebondissements dans le dossier de l'intégrité territoriale. C'est Nasser Bourita, ministre chargé des Affaires étrangères et de la coopération, qui devra faire un exposé sur ce dossier. Son oral portera sans doute sur le nouveau rapport du secrétaire général de l'ONU. La diplomatie marocaine est rodée à cet exercice. Mais demain, Bourita va présenter un rapport sans parti pris, dans lequel António Guterres a exhorté le Polisario à se retirer "entièrement" et "sans conditions" de Guergarate. Le SG de l'ONU a également recommandé la prolongation du mandat de la Minurso d’un an, affirmant son intention de relancer le processus de négociation avec une nouvelle dynamique.

LIRE AUSSI:
Filed by Hajar Benezha