Tarik El Mlih veut devenir le premier Marocain à courir 1.000 km en 10 jours

Publication: Mis à jour:
TARIK
Tarik El Mlih va courir de Casablanca à Laâyoune. | Ludovic Franco Photography
Imprimer

COURSE À PIED - Habitué aux défis, le sportif marocain Tarik El Mlih compte bien relever un nouveau challenge: parcourir 1.000 km en 10 jours, de Casablanca à Laâyoune. "Entre les deux villes, il y a environ 1.298 km, mais je ne ferai pas tout à pied. Mon but est de courir 1.000 km découpés en étapes de 100 km par jours. Une première au Maroc et sur le continent africain", souligne au HuffPost Maroc Tarik El Mlih.

Son nouveau défi a pour but de sensibiliser contre la "maladie de la sédentarité", comprenez le manque d'activités physiques qui est la cause de nombreuses maladies mortelles telles que le diabète ou le cancer. "Je veux porter un message d'espoir. J'ai confiance en l'être humain et je sais qu'il peut, avec de la volonté, sortir de ce schéma", précise le sportif. Il sera rejoint dans son aventure sportive par plusieurs amis dans chaque ville qu'il traversera.

Une préparation calibrée

Tarik El Mlih est habitué à ce type de défis. En 2015, il réalisait un marathon par jour dans 30 villes du Maroc, en un mois. En 2016, il était le premier Marocain à participer au marathon de Millau qu'il avait terminé en 9h03. Il y a encore quelques semaines, il remportait la course du Morocco Tizi n'Trail. Malgré une excellente condition sportive, son nouveau défi lui demande du travail. Depuis trois mois, Tarik El Mlih se prépare physiquement pour être dans les meilleures conditions, suivi par son médecin, son kinésithérapeute et son nutritionniste. "Tout ça me prend environ 4 heures par jour. Chaque semaine, je parcours aussi 160 km en course à pied", souligne le sportif de 41 ans.

"Pour avoir la santé, il faut respecter trois mots: l'assiette, en faisant attention à ce que l'on mange, la basket, en faisait des exercices physiques, et la tête, en étant dans un bon état d'esprit"

"Quand je rencontre les gens qui me suivent, ils m'expliquent que je les ai fait sortir de leur quotidien et que le sport leur apporte beaucoup, c'est le meilleur cadeau", souligne Tarik El Mlih. Ce dernier est d'ailleurs aujourd'hui devenu coach sportif pour mettre en avant, au quotidien, les combats qu'il mène durant ses courses.

Espérant débuter sa course début septembre, Tarik cherche aussi des partenaires. "J'ai besoin de ces partenaires pour porter mon message, car il y a des frais pour réaliser ce challenge", explique-t-il. "En mai, c'est mon anniversaire, vous pouvez m'offrir des sponsors, je les recevrais avec grand plaisir", plaisante-il. Et s'il s'en retrouve dépourvu, il se débrouillera pour partir quand même quitte, nous dit-il, à vendre des tee-shirt floqués de messages d'espoir comme "Never give up".

LIRE AUSSI: