Turquie: 49 membres présumés de Daech arrêtés

Publication: Mis à jour:
TURKISH POLICE
A Turkish riot police stands guard in front of the Dutch Consulate in Istanbul, Turkey, March 11, 2017. REUTERS/Kemal Aslan | KEMAL ASLAN / Reuters
Imprimer

INTERNATIONAL - La police turque a annoncé l’arrestation de 49 membres présumés de Daech à Istanbul soupçonnés de planifier un acte terroriste "sensationnel" au référendum constitutionnel sur la présidentialisation du système politique du pays.

Les suspects parmi lesquels 41 ressortissants étrangers, dont les nationalités n’ont pas été révélées, ont été placés en détention après leur arrestation lors de descentes simultanées dans sept districts de la mégapole stambouliote.

Au cours de cette vaste opération, la police a notamment saisi trois armes de poing, des munitions, une radio, une machette, des cartes bancaires, des équipements militaires de camouflage et l’équivalent d’environ 341.000 dollars en espèces en trois devises.

Les autorités turques ont annoncé l’arrestation jeudi dernier à Mersin (sud du pays) de neuf membres présumés de Daech soupçonnés de préparer des attaques contre des bureaux de vote le jour du référendum et 19 autres, deux jours auparavant à Izmir (ouest) dont dix Turcs et neuf Syriens.

Plus de 300 morts

La Turquie a été secouée depuis juillet 2015 par des attentats sanglants ayant fait plus de 300 morts, attribués au groupe extrémiste de l’état islamique (EI) et à la rébellion du parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK).

La dernière attaque sanglante en date a été commise, la nuit du nouvel an à Istanbul, quand un assaillant, membre de Daech, a attaqué une discothèque tuant 39 personnes dont des ressortissants étrangers et faisant une soixantaine de blessées.

Un précédent double attentat-suicide par voiture piégée et un kamikaze près du stade de Besiktas à Istanbul avait fait, le 9 décembre dernier, 44 tués dont 36 agents de la police anti émeute.

LIRE AUSSI: