Pour Pâques, Najat Vallaud-Belkacem a reçu une requête de la part d'un écolier (que nous comprenons tous)

Publication: Mis à jour:
NCV
DR
Imprimer

POLITIQUE - Visiblement, les jeunes écoliers ont les mêmes préoccupations que les grands... du moins sur certaines choses. Samedi 15 avril, la ministre française de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem a publié la photo d'un courrier qui lui était adressé.

Dans ce message, un jeune enfant - si l'on se fie à l'écriture - prénommé Antoine demande à la responsable politique de "supprimer le lundi ou vendredi" pour faire "une petite pause". Et pour faire passer sa requête, "l'élève", comme il se présente lui-même, met les formes. "J'adore vos méthodes", écrit-il en préambule de sa missive.

Un petit mot que la ministre a pris avec le sourire, comme le montre son message sur Twitter. "Relâche en ce week-end de Pâques mais toujours un plaisir de découvrir quelques courriers quand même", explique-t-elle avant de demander aux "haters" de "s'abstenir".

Alors, lundi ou vendredi?

LIRE AUSSI: