Les pêcheurs d'Al Hoceima indemnisés après la perte de leurs filets endommagés par les "dauphins noirs"

Publication: Mis à jour:
PORT AL HOCEIMA
Al Hoceima: Les pêcheurs reprennent leur activité après la perte de leurs filets à cause des "dauphins noirs" | Wikimedia Commons
Imprimer

ÉCONOMIE - Les pêcheurs d'Al Hoceima, dont les filets ont été endommagés par les dauphins noirs, dénommés "negroes", reprendront leurs activités dans le port de la ville à partir de la semaine prochaine, a annoncé le conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, qui explique qu'ils seront indemnisés "à 100%" pour acquérir de nouveaux filets de pêche.

Cette décision a été prise lors d'une réunion tenue vendredi 14 avril à Rabat en présence des ministres de l'Intérieur et de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural, des Eaux et Forêts, des walis des régions de Tanger-Tétouan-Al Hoceima et de l'Oriental, des présidents des deux régions et des présidents des associations professionnelles opérant dans le secteur de la pêche.

Davantage de protections pour les pêcheurs

Il a été également convenu avec les associations de pêcheurs de soutenir les services sociaux et de santé au profit des professionnels de la pêche maritime, en plus d'un appui aux propriétaires de bateaux de la pêche artisanale, a précisé le conseil régional dans un communiqué.

Le ministère de la Pêche maritime s'est aussi engagé à mettre en place un navire de sauvetage pour prêter secours aux pêcheurs et rechercher les marins disparus en cas d'accidents en haute mer. Pour sa part, le conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima s'est engagé à soutenir les associations actives dans ce domaine.

Depuis la mort du vendeur de poissons Mouhcine Fikri en octobre dernier à Al Hoceima, écrasé dans une benne à ordures alors qu'il protestait contre la confiscation de sa marchandise, la région est en proie à une vague de contestation sur fond de revendications sociales et économiques.

Suite à sa nomination à la tête du ministère de l'Intérieur, le nouveau ministre Abdelouafi Laftit s'est ainsi rendu à Al Hoceima lundi 10 avril pour tenter d'enrayer la crise. Il a annoncé la mise en place d'une batterie de projets et de mesures visant à développer la région, promouvoir les secteurs de la pêche et du tourisme et apaiser les tensions entre les habitants et les autorités locales.

LIRE AUSSI: Le nouveau ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, à Al Hoceima pour régler la crise