Timide retour des élus ce vendredi pour la reprise des travaux parlementaires

Publication: Mis à jour:
CONSEILLERS
DR
Imprimer

PARLEMENT - Ambiance terne pour la première session de la rentrée parlementaire. Les conseillers ne se sont pas bousculés pour assister au discours d’ouverture prononcé par Hakim Benchamach, président de la Chambre des conseillers. Du côté du gouvernement, on note la présence de seulement 3 ministres: Mustapha El Khalfi, ministre en charge des relations avec le Parlement, Mohamed Aoujar, ministre de la Justice, et Mohamed Boussaid, ministre des Finances.

Ceux qui s’attendaient à un discours sur les chantiers de la prochaine législature sont rentrés bredouille. Le président de la deuxième chambre s’est contenté d’un rappel des activités durant l’intersession. Une attitude interprétée par des observateurs comme un signe de retenue en attendant d’y voir plus clair dans les orientations du programme gouvernemental, qui sera l’un des principaux dossiers de cette reprise.

Le grand oral de Saad Eddine El Othmani est attendu pour la semaine prochaine. Le nouveau chef du gouvernement exposera devant les deux Chambres les grandes lignes du programme gouvernemental. Mais seule la Chambre des représentants votera pour ou contre ce programme. La majorité est requise pour que le nouveau gouvernement obtienne la confiance du Parlement.

De son côté, la Chambre des conseillers apportera son soutien au nouveau gouvernement selon le principe de séparation et d'équilibre des pouvoirs entre le Parlement et l'exécutif, comme l'a souligné son président, Hakim Benchemach.

LIRE AUSSI: