L'Algérie représentée par "En attendant les hirondelles" au Festival de Cannes

Publication: Mis à jour:
MOUSSAOUI
Capture Ecran
Imprimer

Le long-métrage "En attendant les hirondelles", premier long-métrage de Karim Moussaoui représentera l’Algérie en compétition officielle dans la section "Un Certain Regard".

La liste des dix huit films en compétition a été dévoilée jeudi lors de la conférence de presse animée par le président du Festival Pierre Lescure.

Le film sur l'Algérie d'aujourd'hui, met en relief le passé et le présent qui s’entrechoquent dans les vies d’un riche promoteur immobilier, d’un neurologue ambitieux rattrapé par son passé, et d’une jeune femme tiraillée entre la voie de la raison et ses sentiments. Trois parcours qui plongent le spectateur dans l'âme humaine de la société arabe contemporaine.

Le chroniqueur du journal El Watan Chawki Amari et le comédien Hassan Kachach marquent le casting de ce film. Soutenu par l’Institut français d’Algérie dans le cadre de ses appels à projets culturels et artistiques, le film de Karim Moussaoui est une coproduction Franco-Germano-Algérienne tournée en Algérie et ayant participé à la Résidence de la Cinéfondation du Festival de Cannes en 2015.

Né en 1976, Karim Moussaoui est l’auteur de plusieurs courts métrages, notamment Les jours d'avant en 2013 primé au Festival du film arabe d’Oran.

Moussaoui est également membre fondateur de Chrysalide, l’association culturelle de promotion du cinéma.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.