Les États-Unis assurent avoir des enregistrements confirmant l'implication d'Assad dans l'attaque chimique en Syrie

Publication: Mis à jour:
BASHAR AL ASSAD
Sana Sana / Reuters
Imprimer

INTERNATIONAL- On en sait un peu plus sur l'implication du régime de Bachar al-Assad dans l'attaque au gaz chimique du 4 avril dernier en Syrie. Les États-Unis ont annoncé ce jeudi 13 avril, être en possession d'enregistrements prouvant la culpabilité du président syrien.

Les renseignements américains ont intercepté des communications entre les pilotes d'avions syriens et des experts en armes chimiques, évoquant la préparation de l'attaque à Khan Cheikhoun, rapporte CNN en citant un haut responsable américain.

Ce dernier a également précisé qu'il n'y a "aucun doute" sur la culpabilité du régime de Bachar al-Assad dans cette attaque qui a fait au moins 70 morts.

Aucune preuve de l'implication de la Russie

Le fonctionnaire a également ajouté que le gouvernement américain n'était pas au courant que l'attaque allait se produire. Même si des pays comme la Syrie et l'Irak sont constamment sur écoute, les informations ne sont étudiées que lors d'événements particuliers, après de longues analyses et enquêtes.

Enfin, pour le moment, aucun renseignement ne permet d'affirmer que la Russie a également participé à l'attaque ou était au courant de son exécution imminente, rapporte CNN. La preuve la plus tangible à ce jour est l'observation d'un drone russe survolant l'hôpital qui soignait les blessés de l'attaque à Khan Cheikhoun.

Au lendemain de l'attaque, Moscou avait disculpé Damas, arguant que l'aviation syrienne avait simplement frappé un grand entrepôt terroriste à côté de la ville. Mercredi 12 avril, la Russie a également posé son veto à un projet de résolution du Conseil de sécurité demandant une enquête internationale sur l'attaque chimique présumée en Syrie imputée au régime de Bachar al-Assad.

LIRE AUSSI: Attaques chimiques en Syrie: les réactions de la communauté internationale