Législatives 2017: El Moustakbal mise sur un congé maternité de 12 mois et une prime de chômage

Publication: Mis à jour:
ABDELAZIZ BELAID
Photo d'archive | STR via Getty Images
Imprimer

Le programme électoral du Front El Moustakbal pour les Législatives du 4 mai 2017 propose notamment l'instauration d'un Baccalauréat professionnel, la création d'une prime de chômage ainsi que la prorogation de la durée du congé de maternité.

La formation politique présidée par Abdelaziz Belaid juge utile "la prorogation du congé maternité de 14 semaines actuellement à 12 mois pour le premier enfant, dégressif à 8 mois pour le deuxième enfant et 4 mois pour le troisième et plus, tout en créant un système de complémentarité public-privé sur le plan sanitaire avec l'implication des médecins privés dans la mise en œuvre des programmes nationaux de prévention et de vaccination".

Toujours dans le domaine de la prise en charge sociale, le Front El Moustakbal préconise "l'établissement d'un fichier national des chômeurs et des familles démunies" en vue de "l'instauration d'une indemnité chômage pour tout jeune algérien à partir de 18 ans pendant 3 ans, se trouvant en situation de précarité à conditions de s'engager effectivement à la recherche d'un emploi ou d'une formation".

Concernant l'Education, le parti qui a présenté 46 listes aux Législatives-2017 (La liste d'Adrar étant retirée), s'engage à "annuler l’examen de passage entre le cycle primaire et le cycle moyen ainsi que la création d'un Baccalauréat professionnel".

Le Front El Moustakbal estime, en outre, que le secteur du tourisme peut offrir à l'Algérie des ressources autres que celle des hydrocarbures et pour cela son programme électoral évoque la "création d'une carte touristique selon les orientations du plan national de l'aménagement du territoire et les plans régionaux en prenant en compte les spécificités de chaque région accompagné d'une réhabilitation des structures touristiques avec la participation de capitaux privés".

Dans le volet justice, le parti juge indispensable de "garantir le droit de visite du prévenu lors de la garde a vu au moins à un membre de sa famille, et de renforcer les garanties légales au prévenu lors de l'instruction en assurant les conditions de l’instruction à charge et à décharge".

Pour la politique étrangère, il préconise la mise en place d’une "diplomatie économique en direction de l’Afrique, notamment sahélo-saharienne, fondée sur les réseaux financiers et bancaires".

La communauté algérienne à l’étranger a besoin, selon le parti de Belaid, d'un "renforcement et d'une augmentation de la couverture consulaire en fonction de l’importance de la communauté établie à l’étranger par zone et la création d’un corps de consuls honoraires dans les zones à faible ou à moyenne densité en matière de présence d'Algériens, qui sera placés sous l'autorité d'un consul itinérant".

Le Front El Moustakbal rappelle enfin que ses listes comptent beaucoup de jeunes compétences porteurs d'idées nouvelles et capables de soumette à l'APN des projets concrets à même d'améliorer la qualité de vie des Algériens.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.