Ces cartes vous montrent l'état du monde en 2017 et les risques que vous encourez

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Le cabinet de conseil britannique Control Risks, spécialisé dans la gestion des risques pour les personnes et les entreprises a publié une série de cartes sur les risques sécuritaires, géopolitiques et économiques dans le monde pour l'année 2017.

La carte des risques sécuritaires

La Tunisie fait partie des pays aux risques sécuritaires moyens tout comme l'Arabie Saoudite, la Russie ou l'Ukraine et une bonne partie de l'Algérie. Même chose du côté de la Libye où le risque est élevé et parfois extrême dans certaines régions, notamment à sa frontière avec l'Égypte.

ss

Sur les frontières tuniso-alégérienne et tuniso-libyenne, il existe un risque sécuritaire élevé, note le cabinet de conseil.

Dans la région seul le Maroc connait de faibles risques sécuritaires.

Pas de surprises dans les pays aux risques sécuritaires extrêmes. Il s'agit le plus souvent de pays en proie aux conflits à l'instar de l'Afghanistan, de l'Irak, de la Syrie ou encore le Yémen.

Par ailleurs, selon le cabinet les risques sécuritaires sont très faibles en Europe, en Amérique du nord, en Chine, au Japon, en Australie et dans certains pays africains à l'instar du Ghana, du Botswana, de la Namibie ou encore du Sénégal.

La carte des risques politiques

Si l'on se réfère à la carte des risques politiques (il s'agit de la même carte que celle liée aux risques sécuritaires, cependant les lettres affichés sur les pays donnent les tendances sur les risques politiques comme l'affirme la légende), la Tunisie fait partie des pays aux risques politiques moyens contrairement à ses voisins algérien et libyen où le risque politique est élevé affirme le cabinet de conseil.

Dans la région, seul le Maroc connait des risques politiques faibles.

Dans le monde, la majorité des pays africains connaissent des risques politiques élevés, alors qu'en Europe de l'ouest et en Amérique du nord le risque est faible. À l'est de l'Allemagne la quasi-majorité des pays ont des risques politiques allant de moyens à extrêmes.

La carte des risques maritimes

Pas de risques majeurs au niveau de la Méditerranée révèle Control Risks excepté au niveau de le Libye où le cabinet craint un risque élevé de terrorisme maritime. Par ailleurs, la Tunisie est en sécurité comme le reste de la Méditerranée.

cs

Les principales zones où il existe un fort risque maritime se situent au niveau du Golfe du Guinée, de la Mer de Célèbes baignant l'Indonésie, les Philippines et la Malaisie, au sud de la Mer Rouge, au sud de la Mer de Chine et enfin au niveau du Golfe de Syrte.

La carte des kidnappings

Si la carte ne montre pas les risques de kidnappings par pays, elle montre néanmoins le taux de kidnapping par régions du monde en 2016 comme principal critère de risque pour l'année 2017.

À ce niveau-là, l'Afrique et le Moyen-Orient sont les régions qui connaissent le moins de kidnappings après l'Europe (seulement 1%) avec seulement 13% des kidnappings ayant été recensés dans le monde.

L'Asie avec 32% des kidnappings ayant été recensés dans le monde et les Amériques avec 42% des kidnappings ayant été recensés dans le monde sont les régions les plus risquées.

cax

La carte des risques médicaux et de voyage

Le cabinet de conseil Control Risks a également publié une carte de risque médicaux et de voyage, les combinant ensemble.

Ainsi la Tunisie est un pays à risque médical moyen avec un accès approprié aux soins nécessaires tout comme le Maroc, l'Égypte, la Gambie, le Sénégal et la Namibie. Seule l'Afrique du sud a un faible risque médical en Afrique, indique la carte.

Concernant les risques de voyages, Capital Risks classe la Tunisie dans les pays à risques moyens pour le nord avec des tensions politiques périodiques, de violentes manifestations, et des actes terroristes sporadiques et des services d'urgence et de sécurité instables.

Concernant le sud est de la Tunisie, qui partage sa frontière avec la Libye, elle est classée dans les régions à risques élevés pour les voyageurs. "Les manifestations y sont fréquentes, et peuvent cibler les étrangers. Celles-ci peuvent être exacerbées par des problèmes de gouvernance notamment en matière sécuritaire ou juridique. Des crimes violents ou des actes terroristes peuvent viser directement ou indirectement les voyageurs étrangers" indique la carte concernant ces régions.

Sans surprise, en Libye le risque pour les voyageurs est extrême indique le cabinet. Celui-ci est élevé dans le nord de l'Algérie mais moyen dans le reste du pays. Dans la région, seul le Maroc est une destination où les risques de voyager sont faibles.

cdccc

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.