"Timgad" de Fabrice Benchaouche primé au 12e FIFOG

Publication: Mis à jour:
TIMGAD
Affiche du film
Imprimer

Le long métrage "Timgad", du Franco-algérien Fabrice Benchaouche, une comédie sur le retour au pays d'origine et ses aléas a reçu le prix de la mention spéciale au 12e Festival international du film oriental de Genève (FIFOG), qui a pris fin dimanche, ont annoncé les organisateurs.

En compétition dans la catégorie "Long métrage" avec 35 autres films, dont, également, "Maintenant ils peuvent venir" (2016) de l'Algérien Salem Brahimi, "Timgad" a été récompensé pour "le jeu des acteurs et l'originalité du scénario", écrit le jury sur le site officiel du festival.

Servi par une pléiade de comédiens algériens et marocains aux personnages extravagants et grotesques dont, Sid Ahmed Agoumi, Fatouma Bouamari, Lamri Kaouane et Samir El Hakim, le long métrage, co-écrit par l'écrivain Aziz Chouaki et Fabrice Banchaouche, raconte en 90 minutes, le retour de Djamel, archéologue, sur la terre de ces ancêtres pour y effectuer des fouilles et sa rencontre avec la population locale préoccupée par le devenir de son équipe de football, baptisée "Juventus de Timgad", en plein déclin et à la recherche d'un entraineur pour l'aider à se qualifier à un tournoi international.

Le long métrage "Timgad" a été coproduit par l'Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC), et les maisons de productions "BL.Films" et "Alia films".

Par ailleurs, les longs métrages, "Bavo virtuose" (France-Belgique-Arménie) de Lévon Minasian et "Malaria" (Iran) de Parviz Shahbazi, se sont partagés le FIFOG d'or, plus haute distinction du festival, alors que "Wedding Dance" (Turquie) de Cigdem Sezgin a été primé du FIFOG d'argent.

Le FIFOG d'or de la critique a été attribué au film "Kabullywood" (Afghanistan-France) de Lounis Meunier, catégorie dans laquelle ont figuré "Chroniques de mon village", une fiction de Karim Traidia et le film d'animation "Tales of Africa" (2015) de Djilali Beskri.

Le FIFOG d'or du court métrage, également convoité par le film "Echappée" (2015) coréalisé par l'Algérien Hamid Saidji et le Britannique Jonathan Mason, est revenu au film "Le fils" (Turquie) de Aytaç Uzun, alors que " Ennemis intérieurs" (France) de Selim Azzazi s'est adjugé le FIFOG d'argent.

Fondé en 2006, le Festival international du film oriental de Genève se veut une vitrine du cinéma de l'Orient à travers des projections, des débats et autres rencontres entre professionnels du 7e art.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.