Tataouine en grève générale. Une série de décisions pour calmer les tensions

Publication: Mis à jour:
TATAOUINE
Tataouine TV/Facebook
Imprimer

En sit-in pour la troisième semaine consécutive, les « coordinations des jeunes à Tataouine » annoncent une grève générale, pour mardi 11 avril 2017.

Dans un communiqué publié lundi, les coordinations expliquent que cette décision a été prise en réaction à la politique d’atermoiement poursuivie par le gouvernement.

Les sitineurs revendiquent leur droit à l’emploi et au développement dans la région.

D'après Tataouine TV, la grève est réussie à 100%. Aucun commerce n'a ouvert ses portes, aujourd'hui, comme le montre la vidéo ci-dessous.

Plusieurs décisions en faveur du gouvernorat de Tataouine

De son côté, le Chef du gouvernement Youssef Chahed a décidé, lundi, d’augmenter le capital de la société environnement, plantation et jardinage de Tataouine afin de lui permettre d’entamer le recrutement immédiat qui donnera la priorité aux habitants de la région au sein des entreprises pétrolières .

Ces décisions ont été annoncées à l’issue d’une réunion tenue au palais du gouvernement à la Kasbah dans le cadre du suivi de l’accord de principe émanant de la réunion organisée le 04 avril 2017 à Tataouine et la réunion avec les représentants des sociétés pétrolières (7 avril 2017).

Voici les décisions prises au cours de cette réunion :

-Concrétiser l’accord qui donne la priorité au recrutement des habitants de la région au sein des entreprises pétrolières selon les compétences demandées. Pas moins de 70% des habitants de la région doivent être recrutés.

- Création d’une commission conjointe qui sera chargée d’élaborer un rapport trimestriel de contrôle du degré de respect des engagements de chaque partie. La ministre de l’Energie publiera, avant la fin de mois d’Avril 2017, un décret destiné aux compagnies pétrolières. Le gouverneur de Tataouine publiera dans le même contexte un décret destiné aux sociétés opérant dans les autres services.

- Concrétisation de l’accord relatif à l’octroi de la priorité aux entreprises de services implantées à Tataouine lorsque les contrats sont attribués par les compagnies pétrolières, dans le cadre de la transparence, avec l’engagement du conseil régional de surveiller l’application de ce dernier.

- Ouverture de représentations des compagnies pétrolières opérant dans le gouvernorat de Tataouine sous la supervision l’Entreprise Tunisienne d’Activités Pétrolières (ETAP), et ce, avant la fin de juillet 2017.

- Création d’une commission qui sera chargée d’évaluer la gestion du budget du programme de la responsabilité sociale et la préparation, avant mi-mai 2017, d’un rapport qui sera publié et présenté au niveau d’un conseil ministériel pour examiner le quota d’augmentation du budget de ce programme.

- Formation d’un comité régional sous la supervision du ministère de la Formation professionnelle et de l’Emploi pour examiner les demandes des cartes de SAHARA pour l’emploi.

- Bitumage de 10 km de la route Djebel Matous dans une première étape pour faciliter le passage des équipements, des travailleurs et des approvisionnements par la ville de Tataouine

- L’organisation d’une journée de sensibilisation sur l’énergie, l’emploi, l’initiative privée et l’agriculture le samedi 22 avril 2017 dans la région de Tataouine en présence de toutes les parties intervenantes.

- Tenue d’un conseil ministériel sur le développement dans la ville de Tataouine sous la présidence du Chef du gouvernement au cours de la deuxième quinzaine du mois de mai 2017

- Le ministre de la Formation professionnelle et de l’emploi sera chargé de la coordination entre les ministères concernant l’application des points cités.

La réunion s’est tenue en présence de la ministre de l’énergie, des mines et des énergies renouvelables, des ministres de la formation professionnelle et de l’emploi, des relations avec les instances constitutionnelles et de la société civile et des droits de l’homme , de l’équipement, de l’habitat et de l’aménagement du territoire , du ministre porte parole officiel du gouvernement, du secrétaire d’état chargé de l’économie numérique, du gouverneur de Tataouine, des représentants de l’ARP, des représentants des organisations nationales dans la région, l’UGTT l’UTICA et de l’UTAP.

La réunion a permis d’examiner les problèmes de développement et les moyens à même de les résoudre.

Les responsables ont loué le caractère pacifique des mouvements sociaux dans la région de Tataouine réaffirmant l’engagement du gouvernement à garantir le droit de la région au développement.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.