Sit-in contre El Othmani: Benkirane appelle à la vigilance

Publication: Mis à jour:
ABDELILAH BENKIRANE
Abdelilah Benkirane, secretary-general of Morocco's Islamist Justice and Development Party (PJD) speaks during a new conference at the party's headquarters in Rabat, Morocco early October 8, 2016. REUTERS/Youssef Boudlal/File Photo TPX IMAGES OF THE DAY | Youssef Boudlal / Reuters
Imprimer

POLITIQUE - Abdelilah Benkirane veut faire front contre les voix qui s’élèvent au sein de son parti pour dénoncer les "concessions" du nouveau chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani.

Dans une note d’orientation publiée sur le site du PJD, Benkirane a appelé les militants de son parti à ne pas participer au sit-in organisé par certains partisans ce jeudi 13 avril devant le siège du parti à Rabat.

Les organisateurs critiquent le non-respect des résultats des élections du 7 octobre, et surtout la perte de portefeuilles stratégiques dans le nouveau gouvernement en faveur du RNI. Abdelilah Benkirane les appelle à faire preuve de vigilance pour permettre au parti de traverser ce contexte critique.

En fait, des partisans du PJD, particulièrement ceux de la jeunesse du parti, mettent en garde contre le risque de scission du parti auquel ces divergences pourraient mener. Présidant la réunion de la jeunesse du parti, samedi dernier, Benkirane avait exhorté ses troupes à mettre de côté la question de la répartition des portefeuilles pour se pencher sur l’avenir.

LIRE AUSSI: