La deuxième édition du Festival du livre de Marrakech aura lieu les 22 et 23 avril

Publication: Mis à jour:
FESTIVAL DU LIVRE
La première édition du festival a eu lieu en octobre 2015. | DR
Imprimer

LITTÉRATURE - Le Festival du livre de Marrakech revient pour sa deuxième édition. 70 écrivains arabophones et francophones seront accueillis au centre culturel Dar Attakafa, les 22 et 23 avril.

"Nous nous sommes rendus compte que de nombreux auteurs marocains francophones étaient très intéressants, avaient une véritable plume mais n'étaient pas connus en France et au Maroc. Il y avait aussi une réelle attente au Maroc autour du livre. D'ailleurs, la première édition a eu droit à un accueil très chaleureux", explique au HuffPost Maroc Joschi Guitton, un des créateurs du festival.

Comme pour la première année, le président d'honneur est Pierre Bergé, l'ancien compagnon d'Yves Saint Laurent et acteur pour la promotion et la préservation du patrimoine traditionnel marocain. "C'est grâce à lui que le festival a pu naître. Il nous a fait confiance et nous a aidés à financer l'événement", souligne Joschi Guitton.

A ses côtés, on retrouve la chanteuse Sapho en tant que marraine et l'ancien présentateur français Patrick Poivre d'Arvor, son parrain. "Il a une grande culture littéraire francophone et internationale. Il connaît aussi beaucoup le Maroc et les Marocains", explique Joschi Guitton.

Rencontres et tables rondes

De 45 auteurs l'année dernière, le festival passe, cette année, à 70 auteurs marocains, français, subsahariens, francophones, arabophones et amazighophones. "Il y en a pour tous les goûts: de la littérature de jeunesse en passant par la documentation et la littérature grand public", affirme le créateur du festival.

Cette année, l'invité d'honneur est le franco-congolais Alain Mabanckou, auteur, entre-autres, de Mémoires de porc-épic qui a reçu le prix Renaudot en 2006. "Nous avons choisi de l'inviter car il a énormément à dire sur la manière dont l'Afrique est oubliée au niveau culturel", souligne Joschi Guitton.

Dans l'espace extérieur du centre culturel, les auteurs dédicaceront leurs livres au public. A l'intérieur, des cafés littéraires et une quinzaine de tables rondes seront organisées. "Le Conseil national des droits de l'Homme au Maroc viendra y présenter ses ouvrages. On pourra aussi rencontrer l'auteur Gaël Aymon, qui accueillera des élèves pour leur présenter la littérature de jeunesse car il est important d'ouvrir les jeunes sur la littérature". Des conteurs pour adultes et enfants, calligraphes et relieurs proposeront aussi de découvrir la littérature autrement.

Les deux journées du festival sont gratuites. "Notre seul objectif est que ce festival soit accessible à tous", conclut Joschi Guitton.

LIRE AUSSI: