Ezzahi, Mammeri, Cheikh Attalah et Baya décorés de la médaille de l'ordre de mérite "Athir"

Publication: Mis à jour:
COLLAGE2
DR
Imprimer

Le président Bouteflika a décerné des médailles de l'ordre de mérite national "Athir" et "Achir" à des artistes, écrivains, chercheurs et académiciens, dans des décrets présidentiels publiés dans le Journal officiel N°20. Selon le décret présidentiel n° 17-128 du 28 mars 2017, Amar Ezzahi, Yamina Mechakra, Baya Mahieddine, Hadj Rahim et Mouloud Mammeri ont été décorés à titre posthume.

Le président Bouteflika a également décerné cette médaille de l'ordre du mérite, au rang de "Achir", à Boualem Bessaïh, en sa qualité d'homme de lettres et écrivain.

Parmi les artistes, écrivains et chercheurs algériens concernés par le même décret figurent Abderrahmane Hadj Salah, académicien et chercheur linguistique, traducteur et académicien, Mouloud Mammeri, penseur, écrivain et anthropologue, Amar Aït Zaï (Amar Ezzahi), artiste et interprète de la chanson chaâbi, Tayssir Akla, musicien et artiste, Ahmed Ben Bouzid (Cheikh Attalah), artiste et homme de théâtre, Hadj Rahim, réalisateur cinématographique et à Yamina Mechakra, écrivain et chercheur universitaire et Baya Mahieddine (Fatma Hadda), artiste peintre.

Dans le décret présidentiel n° 17-129, des artistes, savants et écrivains vivants, dont Abdelmadjib Meskoud, artiste, Houari Blaoui, artiste Akli Yahiatene, artiste, Lounis Aït Maguelet, poète et artiste, Mohamed Lamari, artiste et Hasna El Bacharia.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.