Un printemps parisien aux couleurs de l'Afrique

Publication: Mis à jour:
DSCC
Facebook/Institu du Monde Arabe © James Morris
Imprimer

La création africaine était, il y a quelques jours, à l’honneur lors de l’édition 2017 de la foire Art Paris Art Fair au Grand Palais. Celle-ci réunissait 20 galeries venues d’Afrique du Sud, d’Angola, du Cameroun, de Côte d’Ivoire, du Nigéria, d’Ouganda, du Sénégal, du Maroc, de Tunisie ou d’Europe pour présenter des artistes originaires d’Afrique. On notera pour le Maghreb, la présence des galeries tunisiennes A. Gorgi Contemporary Art (Sidi Bou Saïd) et El Marsa (Tunis / Dubaï) ainsi que la galerie marocaine Loft Art Gallery (Casablanca).

dafc

De nombreuses institutions parisiennes ont déjà emboîté le pas, célébrant, à leur tour, la culture africaine dans la capitale. Parmi elles la fondation Louis Vuitton, la Villette, l’Institut du monde arabe, le musée du Quai Branly ou encore les Galeries Lafayette.

La Villette accueille jusqu’au 21 mai, la 2ème édition du Festival "100% Afrique". Danse, théâtre, musique, mode et films complètent l’exposition "Afriques Capitales" pour rendre hommage au contient africain. On nommera dans cette exposition les réalisations de l’artiste égyptien Youssef Limoud ou du marocain Hassan Hajjaj.

À partir du 26 avril et ce jusqu’au 28 août 2017, la Fondation Louis Vuitton, présentera "Art / Afrique, le nouvel atelier" regroupant une sélection d’œuvres de la collection de Jean Pigozzi, récoltées par le spécialiste d’art africain André Magnin (Chéri Samba, Malick Sidibé ou encore Seydou Keita). La fondation propose en complément 2 autres parcours: l’exposition collective "Être là" qui confronte 2 générations d’artistes Sud-Africains (Jane Alexander, Sue Williamson, Nicholas Hlobo, Zanele Muholi, etc.) ainsi qu’une sélection d’œuvres de la collection Louis Vuitton.

sdc

fs

Dans le cadre de l’événement "Africa Now" les Galeries Lafayette proposent quant à elles, jusqu’au 25 juin prochain, un programme autour de la création africaine (mode, art, design, musique, etc.). La galerie des Galeries invite ainsi, à la rencontre d’ "une nouvelle génération d’artistes du continent africain", à travers l’exposition "Le jour qui vient". La Tunisienne Yesmine Ben Khelil est notamment exposée aux côtés d’autres artistes émergents comme le Zimbabwéen Moffat Takadiwa, le Swazi Banele Khoza ou encore les Sud-Africaines Frances Goodman, Bronwyn Katz, Lebohang Kganye, Lawrence Lemaoana et Turiya Magadlela.

lafa

Parallèlement à cette exposition, les "Africa Now Talks" organiseront 3 tables rondes, animées par des personnalités africaines du moment, sur des questions économiques et sociétales relatives à l’Afrique les 19, 20 et 21 avril.

À travers une approche plus historique, l’exposition "Trésors de l’Islam en Afrique, de Tombouctou à Zanzibar", à l’IMA, (du 14 avril au 30 juillet 2017) réunit près des 300 œuvres (archéologie, architecture, art contemporain, etc.) témoignant de la richesse de l’apport de l’Islam en Afrique subsaharienne du VIIIème siècle à nos jours.

dscc

Dans une démarche similaire, le Musée du Quai Branly, expose en ce moment "L’Afrique des routes" jusqu'au 12 novembre 2017, offrant le "Panorama d’un continent au carrefour des mondes, à contre-courant des idées reçues". Sculptures, peintures ou encore objets d’orfèvrerie et d’ivoire viennent nous rappeler l’importance culturelle de l’Afrique, lui rendant son juste titre de berceau de l’humanité.

ddds

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.