Le suspect de l'attentat de Stockholm "content" de ce qu'il a fait

Publication: Mis à jour:
STOCKHOLM ATTACK
Le suspect de l'attentat de Stockholm "content" de ce qu'il a fait | TT News Agency / Reuters
Imprimer

TERRORISME - Le pilote suspect du camion volé ayant percuté des piétons au centre de Stockholm, vendredi dernier, serait passé aux aveux, "content" de ce qu'il a fait, rapporte la presse locale.

Le mis en cause, dont le nom est divulgué par la presse, est un homme ouzbek de 39 ans, qui aurait déclaré aux enquêteurs qu'il était "content de ce qu'il avait fait" et qu'il avait "accompli ce qu'il avait l'intention de faire", rapporte le journal Expressen.

Le suspect, un travailleur de la construction et père de quatre enfants, est décrit par la police comme un sympathisant du groupe terroriste de l'"État islamique", qui devait être expulsé de Suède après que sa demande de permis de résidence a été rejetée l'année dernière.

Une femme et une jeune fille de 11 ans de Suède ont été tuées dans l'attaque, ainsi qu'un Britannique de 41 ans qui travaillait chez Spotify et une femme belge. Quinze personnes ont été blessées, dont deux sont toujours en état critique.

Un "ordre" provenant de Daech?

Le journal Aftonbladet rapporte que le suspect a mentionné un "ordre" provenant de l'"Etat islamique" en Syrie, selon lequel "les attentats à la bombe en Syrie doivent cesser".

L'auteur présumé de l'attaque devait être expulsé de Suède, mais les autorités n'avaient pas pu faire appliquer la décision, a indiqué la police lors d'une conférence de presse dimanche.

La police suédoise a mené environ 500 entretiens et étudié 40 pièces de preuves numériques, principalement des vidéos, rapporte l’agence suédoise TT. D'autres entretiens seront réalisés, alors que les mouvements du terroriste présumé sont à l’étude, au même titre que ses contacts avec d'autres personnes.

Une autre personne arrêtée

Plus tôt dans la journée, la police avait confirmé que deux personnes ont été emmenées pour interrogatoire suite à un raid de l’Unité des opérations spéciales National Task Force (NI) à Sollentuna, au nord de Stockholm. Une deuxième personne a été officiellement placée en état d'arrestation dans le cadre de l'attaque terroriste.

Selon le bureau de presse de la municipalité de Stockholm, dix personnes continuent de recevoir des soins pour les blessures subies lors de l'attaque de vendredi, alors que quatre autres ont été grièvement blessées, dont deux sont toujours placées en soins intensifs.

LIRE AUSSI: Bougies, fleurs, pleurs et silence... Stockholm tente de revenir sur ses pieds