Au Maroc, moins d'une femme sur trois allaite son enfant exclusivement au sein

Publication: Mis à jour:
MOTHER FEED BABY
Au Maroc, moins d'une femme sur trois allaite son enfant exclusivement au sein | Carlos Garcia Rawlins / Reuters
Imprimer

SANTÉ - 27,8% des femmes au Maroc, soit près de trois femmes sur dix, allaitent leur bébé exclusivement au sein durant les six premiers mois. Un taux en baisse depuis 25 ans: en 1992, un peu plus d'une Marocaine sur deux allaitait son enfant, selon le ministère de la Santé qui organise, du 10 au 16 avril, la semaine nationale de la promotion de l’allaitement maternel.

Il faut dire que le contexte économique et social a changé. Les mères travaillent davantage et la mise sur le marché de produits infantiles les pousse à donner le sein moins longtemps à leur enfant. Le congé maternité, qui dure 14 semaines, ne couvre pas non plus les six mois d'allaitement exclusif préconisés par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour favoriser la bonne santé de la mère et de l'enfant.

Pour Leïla El Amari, responsable du programme national de nutrition au ministère de la Santé interrogée par le HuffPost Maroc, si l'allaitement reste une question de choix, les mères devraient néanmoins être mieux accompagnées au niveau de la société pour pouvoir allaiter. Entretien.

HuffPost Maroc: Quels sont les bienfaits de l'allaitement maternel?

Leïla El Amari: Les évidences scientifiques sont claires: l'allaitement maternel protège aussi bien la santé de la mère que de l'enfant. Il permet de satisfaire les besoins nutritionnels des nourrissons, de protéger l'enfant contre les infections gastro-intestinales et respiratoires et contre l'obésité, qui commence à prendre de l'ampleur au niveau national et est un facteur de risque des maladies non transmissibles. L'allaitement maternel permet également de protéger les mamans contre certains types de cancers, notamment de l'ovaire et du sein. Il permet enfin de réduire la mortalité infantile en rapport avec certaines infections et maladies, comme la diarrhée, les infections respiratoires etc.

Pourtant, moins d'une mère sur trois au Maroc allaite son enfant. Comment expliquer cela?

Si les mères allaitent peu, c'est à cause de plusieurs facteurs: le changement de la structure familiale, avec notamment le manque de soutien de leur entourage, le travail salarié des mères et le développement du secteur agro-alimentaire avec la mise sur le marché de préparations infantiles accompagnées d'une publicité agressive. Il y a quand même certains aspects positifs: 96% des mamans sont aptes à allaiter, et la durée de l'allaitement maternel dépasse les 16,3 mois.

Pourquoi est-ce important que l'enfant bénéficie dès sa naissance de l'allaitement maternel?

Selon les recommandations de l'OMS, afin de bénéficier des avantages de l'allaitement, il faut une mise au sein précoce, durant l'heure qui suit l'accouchement. Elle permet en effet à l'enfant de bénéficier du colostrum qui est très riche en anticorps et permet de le protéger contre les infections. L'allaitement maternel exclusif durant les 6 premiers mois de l'enfant, c'est-à-dire sans l'introduction d'autres aliments ou liquides, permet de protéger l'enfant contre les maladies.

Les mères qui font le choix de ne pas allaiter, d'utiliser le biberon, sont parfois stigmatisées... Que faire pour lutter contre cette stigmatisation?

L'allaitement maternel reste un choix: c'est à la maman de décider si elle veut allaiter ou non. Notre rôle en tant que société et communauté, c'est de la conseiller et de l'orienter vers l'allaitement maternel, car c'est le meilleur lait pour son enfant. La mère a également besoin du soutien de son entourage.

Mais les conditions pour allaiter, notamment au travail ou dans l'espace public, leur sont-elles suffisamment favorables?

Des solutions existent pour les femmes qui travaillent. Il y a un cadre législatif et certains droits stipulés dans le code du travail. Le congé maternité était à 12 semaines, il est maintenant à 14 semaines, et on essaie de plaider pour le prolonger. Les usines ou entreprises qui recrutent plus de 50 femmes en âge de procréer ont aussi l'obligation de mettre en place un espace dédié à l'allaitement maternel. Des solutions sont aussi proposées par les professionnels de la santé pour que la maman continue à allaiter même si elle travaille. On lui apprend par exemple comment tirer son lait, le conserver et le donner à l'enfant.

Ce que dit la loi

Selon l'article 161 du Code du travail marocain, pendant douze mois après la date de la reprise du travail suite à l’accouchement, la mère salariée a droit quotidiennement, pour allaiter son enfant, durant les heures de travail, à un repos spécial rémunéré comme temps de travail, d’une demi-heure le matin et d’une demi-heure l’après-midi.

Cette heure est indépendante des périodes de repos appliquées à l’entreprise. La mère salariée peut, en accord avec son employeur, bénéficier de l’heure réservée à l’allaitement à tout moment pendant les jours de travail.

Aussi, selon l'article 162, lorsqu'une entreprise occupe au moins cinquante salariées âgées de plus de seize ans, une chambre spéciale d'allaitement, ou à proximité immédiate de l'entreprise, doit être prévue par l'employeur.

LIRE AUSSI: L'UNICEF plaide pour le droit des femmes à allaiter sur leur lieu de travail