La vibrante homélie de Mélenchon en mémoire des migrants disparus en Méditerranée

Publication: Mis à jour:
Imprimer

PRESIDENTIELLE 2017 - C'est un silence de glace que Jean-Luc Mélenchon a imposé à ses quelques dizaines de milliers de sympathisants venus l'écouter ce dimanche 9 avril sur la Canebière à Marseille. Devant 70.000 personnes selon les organisateurs de ce nouveau meeting à ciel ouvert, le candidat à l'élection présidentielle française, qui s'exprimait depuis le Vieux Port avec la mer dans le dos, a prononcé une vibrante homélie en mémoire des migrants engloutis par la Méditerranée en tentant de rejoindre l'Europe.

"Vous autres, qui tenez à la main ou vos enfants ou vos amours, vous autres, entendez ce cri muet et froid qui court sur les flots. Ah la bonne mer, comment est-il possible que tu sois devenu ce cimetière où 30.000 ont disparu dans les eaux?", s'est écrié avec lyrisme Jean-Luc Mélenchon en amorce de ce discours aux accents graves et poétiques. "Écoutez vous autres, taisez-vous, écoutez! C'est le silence de la mort", a-t-il ajouté.

Evoquant sans la nommer la candidate FN Marine Le Pen qui avait plaidé de rejeter les migrants dans les eaux internationales, Jean-Luc Mélenchon a décrit avec compassion ces réfugiés qui ont voulu "s'arracher à la misère".

"Silence!" a imposé Jean-Luc Mélenchon a la foule qui s'est exécutée. C'est "à nous de dire que l'émigration est toujours un exil forcé, une souffrance", a-t-il dit en reprenant la parole, sous les applaudissements.

Marseille, insoumise et née d'un immigré grec

Reprenant le fil de son discours de 2012 sur les plages du Prado où il avait célébré une France métissée, Jean-Luc Mélenchon a coupé court aux critiques sur son "nationalisme" en réaffirmant que "tous les enfants de la France sont les miens".

Célébrant la Cité phocéenne, éternelle "insoumise", Jean-Luc Mélenchon a une nouvelle fois adressé un tacle à son adversaire du Front national. "Marseille qui a commencé il y a 2600 ans parce qu'une femme d'ici a préféré à d'autres prétendants un immigré grec qui venait de débarquer. Si bien que leurs ancêtres les Gaulois, avant de devenir les enfants de sans-culotte que nous sommes tous, ont écrit leurs premiers textes en grec, Mme Le Pen", a-t-il lancé en riant sous les applaudissements de ses soutiens qui ont scandé "Dégagez, dégagez".

LIRE AUSSI: