Cette mannequin a bien changé, elle explique pourquoi elle en est fière

Publication: Mis à jour:
MANNEQUIN
instagram
Imprimer

Liza Golden-Bhojwani le dit elle-même, ce qu'elle a fait est "une bonne action". Cette mannequin a posté deux images saisissantes sur son compte Instagram: une photo de son corps lorsqu'elle était mannequin, mise en parallèle avec une photo actuelle. Alors que sa pose est la même, son corps, lui, a bien changé.

Et pour cause: lorsqu'elle défilait pour les plus grandes marques, Liza se forçait à peu manger pour rentrer dans les vêtements qu'elle devait porter sur les podiums. Aujourd'hui, elle se dit fière de montrer son vrai corps, en bonne santé.

A little flashback Friday action for you. This caption will be long and won't fit, so if you'd like to read please find the rest in the comment section....The left side was me at the start of the peak of my career. My first proper fashion week where I was actually the size I needed to be. I was booking amazing shows that one never thinks they actually could, walking with girls who I once looked up to, it was a serious adrenaline rush...but after fainting one night in my apt whilst preparing one of my very low cal meals (I think it was 20 pieces of steamed edamame if I remember correctly), I called it quits with the diet and workout regime I was put on and decided I could do it on my own. I thought to myself, I can still be this thin, but I'll just eat a little more so I don't feel so horrible. Well, eating a little more turned into eating nearly a bag full of almonds, which then turned into eating full size meals, which then turned into a full blown binge. I was craving every single food you could imagine and I was giving in to every craving even though I knew this was such an important time in my career. I made it through NYFW okay, no one had noticed any weight gain, but by the time I had gotten the LFW I could see the pounds starting to show both in the mirror and on the measuring tape, but I kept quiet obviously not wanting to sabotage myself. I found myself going to the grocery store and picking up raw vegetables to try and make up for the near two week binge I had in NY, but I didn't see any weight coming off no matter how "healthy" I was eating and no matter how many workouts I fit in. MFW came and I knew I was bigger and by bigger I mean a 35.5in hip rather than the 34.5in hip I started with in NY, I played it cool and just pretended everything was normal. I did end up booking shows, Dolce & Gabbana being one of them. Which I afterwards received online criticism about my thighs looking fat...Anyways PFW came about, and I found it impossible to resist those chocolate croissants 🙊 I went on many a casting with one exclusive option being on my schedule, but after meeting the client I knew the reason for me not nailing the gig, my size...

A post shared by Liza Golden-Bhojwani (@lizagoldenreal) on

Malgré l'arrivée de nouvelles mannequins grande taille et superstars comme Ashley Graham, le poids reste un sujet tabou dans le milieu.

Dans ce message aux près de 15 000 mentions "j'aime" et largement relayé début avril, Liza Golden-Bhojwani raconte le rapport qu'elle entretenait avec la nourriture lorsqu'elle était "au summum de sa carrière" et la frustration qu'elle ressentait de devoir être constamment au régime.

Le jour où elle a arrêté de suivre des entraînements et régimes suivis pour s'occuper elle-même de sa forme, tout a basculé. "J'avais envie de manger tous les aliments que vous pouvez imaginer, et je cédais à chaque fois même si je savais que c'était un moment important de ma carrière", raconte la jeune femme, qui défilait alors pour la Fashion week de New York et des marques comme Dolce & Gabbana, en ne mangeant que 500 calories par jour.

"Petit à petit je suis rentrée dans mon vrai corps"

Lorsqu'elle n'est plus parvenue à cacher les quelques kilos de trop qu'elle avait pour satisfaire les agences de mannequin, qui ne lui ont plus fait signer de contrat, la jeune femme a quitté le milieu de la mode... mais a continué à aimer son corps.

Il faut dire qu'elle n'a pas été seule sur le chemin de l'acceptation de soi. Lors d'un voyage en Inde "pour se retrouver", la jeune femme a rencontré son futur mari, qu'il l'a aidée à accepter son corps, a-t-elle confié à nos confrères du Huffington Post Canada. "Un jour je me suis juste dit... Pourquoi est-ce que je me bats contre mon corps? Arrête de forcer la nature et écoute ton corps. Et c'est ce que j'ai fait, petit à petit je suis rentrée dans mon vrai corps. Mon moi naturel, pas mon moi forcé".

La jeune femme vit aujourd'hui en Inde, où elle est toujours mannequin, mais pour les grandes tailles.

"38-31-43... Ces nombres auraient provoqué un arrêt cardiaque il y a deux ans. Mais aujourd'hui, je suis simplement heureuse avec eux. Aimez votre corps et traitez-le avec respect."

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.